Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Michael Shellenberger: «Nous nous sommes perdus dans un rêve»
Monde

Interview

Michael Shellenberger: «Nous nous sommes perdus dans un rêve»11 minutes de lecture

par Ronnie Grob
0 commentaire
Michael Shellenberger en 2017 © Wikimedia CC 4.0

Malgré une grande richesse, les villes californiennes se sont dégradées, affirme l’auteur Michael Shellenberger. L’écologiste explique pourquoi il s’est brouillé avec les progressistes et comment Hollywood transforme les gens en victimes.

L’article original, signé Ronnie Grob et Lukas Leuzinger, est paru en allemand dans Schweizer Monat.

Schweizer Monat: On a demandé un jour à Jim Morrison, le chanteur des Doors, pourquoi il y avait tant d’activité à San Francisco. Il a répondu: «The West is the best». L’Ouest est-il toujours le meilleur?

Michael Shellenberger: Cela dépend de ce que nous appelons «l’Ouest». D’une certaine manière, le San Francisco d’aujourd’hui est un symptôme de la civilisation occidentale, si bien que l’on pourrait se demander si la civilisation occidentale est toujours la meilleure.

Quelle est votre réponse?

Elle l’est absolument. Dans l’histoire de

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl