Archives par mot-clé : gastronomie suisse

La BLZ Company, le succès au parfum local

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

A l’image de la pléthore de brasserie artisanales émergeant en Suisse romande, la Brasserie BLZ Company d’Orvin a le vent en poupe. Depuis sa fondation en 2014, son succès ne cesse de croître, au même titre que sa production répondant à une demande exponentielle, et sa renommée, qui dépasse désormais largement les frontières du petit village du Jura Bernois.

Continuer la lecture de La BLZ Company, le succès au parfum local

« Altes Tramdepot », là où la bière bernoise coule à flots

Les vendredis de la microbrasserie – Jonas Follonier

Il n’y a pas qu’en Suisse romande que la bière, boisson divine s’il en est, se décline en d’innombrables formules artisanales. En Suisse allemande, plus de trois cents microbrasseries se placeront sur votre sentier du pèlerin assoiffé. Bien heureusement, depuis le mois d’avril, Le Regard Libre a pris l’initiative de faire ce chemin à votre place : nul besoin d’enfiler vos souliers et de fondre sous un soleil atroce, nous vous présentons chaque semaine des niches brassicoles fort diverses qui vous permettront directement de vous diriger vers celles qui parlent le plus à votre gorge. Oui, car si la gorge est l’instrument des chanteurs, elle aussi celui des buveurs de bière. Et vous admettrez que ces personnes-là sont souvent les mêmes.

Continuer la lecture de « Altes Tramdepot », là où la bière bernoise coule à flots

La bière artisanale, un phénomène de mode, mais aussi de goût

Les vendredis de la microbrasserie – Jonas Follonier

Les experts le disent : le plus grand plaisir dans le fait de boire une bière, c’est la sensation de la sentir couler dans sa gorge. Bien avant le goût, c’est donc le sens du toucher qui sert de liaison entre la boisson houblonnée et nos émotions. L’essence de la bière se comprend de manière éminemment sensuelle, voire érotique. Qui le nierait après avoir fait cette expérience si universelle de la chope bien fraîche au terme d’une après-midi de chaleur estivale, dans l’odeur des premières merguez de la soirée ?

Mais attention, ce côté beauf de la bière – et nous avons tous notre côté beauf – s’est vu sublimé il y a quelques années par une dimension plus noble, redonnant à cette vieille boisson toute la puissance gastronomique qui l’avait jadis caractérisée. Oui, pardi, il est possible de boire autre chose qu’une Carlsberg ou qu’une Heineken. Fini, le règne de la bière pression que l’on boit bon gré, mal gré. A présent, il faut commander du vrai, du goût.

Continuer la lecture de La bière artisanale, un phénomène de mode, mais aussi de goût