Archives par mot-clé : greta thunberg

Jacques Dubochet et l’art engagé…

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Le documentaire Citoyen Nobel raconte ce que l’obtention du prix Nobel de chimie en 2017 par le Vaudois Jacques Dubochet a changé – ou non – dans sa vie; on en apprend aussi un peu plus sur son parcours et ses activités militantes. Disons-le d’emblée: ce film est idéologique. En choisissant de dresser un portrait presque exclusivement positif du scientifique et de ses engagements, un réalisateur n’est pas neutre. Tant mieux! Si la neutralité est un mythe bien ficelé en politique suisse, elle perd bien vite en crédibilité dans le domaine artistique, puisque tout artiste fait des choix dans ce qu’il souhaite dire du monde.

Lire la suite de la critique
Publicités

Peur irraisonnée contre peur raisonnée

Le Regard Libre N° 61 – Jonas Follonier

Il existe des cas où nous avons de bonnes raisons d’avoir peur, mais nous ne devons jamais avoir peur de la raison. Et pour cause, la raison, cette faculté de pouvoir penser, réfléchir, faire des raisonnements, est l’un des signes distinctifs de l’homme et lui permet de maîtriser ses instincts animaux. Parmi ses passions, l’être humain compte la peur. Parfois justifiée, parfois non, cette émotion a trait à l’instinct de survie. La raison permet de la gouverner.

Lire l’éditorial

Et si la fin du monde était une bonne nouvelle?

Le Regard Libre N° 55 – Jonas Follonier

Une fois n’est pas coutume, Greta Thunberg me fait penser à une chanson de Michel Sardou. «Des rois enfants, conduits par des femmes inhumaines / Des rois méchants, soufflant la fureur et la haine»: l’An Mil chanté naguère par Sardou semblerait bien être de retour en Occident. L’infantilité de Greta, même manipulée, est tout ce qu’il y a de plus normal: c’est une jeune fille. Plus consternante est l’infantilité de tous ceux, dirigeants, journalistes ou citoyens, qui la révèrent comme une sainte – Saint-Jean, quand tu nous tiens. Avec ton apocalypse.

Lire la suite de l’éditorial

Est-ce à Greta Thunberg de recevoir un prix Nobel?

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

Il y a quelques jours, des parlementaires norvégiens ont annoncé qu’ils allaient proposer la jeune militante suédoise pour le climat au prix Nobel de la paix. On peut légitimement se demander pourquoi. Certainement parce que ses coups d’éclats médiatiques lui ont permis d’être entendue par une très large audience. Ses prises de parole – qui frappent par leur vivacité et leur côté offensif – adossées aux mots qu’il faut pour être entendue lui ont donné une légitimité médiatique soi-disant mondiale. Mais c’est tout.

Lire l’article