Archives par mot-clé : jonas follonier

Il était une fois… Quentin Tarantino

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Le neuvième film du réalisateur américain Quentin Tarantino – qui ferait presque penser à son dixième pas encore sorti et qui serait son dernier – s’impose en véritable chef-d’œuvre. Truffé d’allusions au cinéma, le très attendu Il était une fois… à Hollywood est une fable tarantinesque à souhait.

Lire la critique
Publicités

«Carnaval noir» ou l’éternel retour du mal

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Le dernier roman en date de Metin Arditi, Carnaval noir, est sorti en août 2018 aux Editions Grasset. Racontant sous fond d’histoire à suspense l’éternel retour de la déraison humaine, il peut être lu à tout moment en guise d’avertissement. Et il se pourrait bien que notre époque ne soit pas à l’abri de quelque carnaval infernal.

Lire la chronique

«Midsommar», un festival d’horreur

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Avec Midsommar, le réalisateur Ari Aster réinvente les codes du genre en plaçant son film d’horreur sous le soleil suédois de la mi-été. Couleurs, drogue et chants nordiques sont au rendez-vous pour cette entrée dans une secte suédoise.

Lire la critique

Un nouveau Patrick Bruel est né

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

En clôture de ce Paléo mouvementé, le sieur Patrick Bruel s’est fait remarquer pour sa mutation efficace. Un coup de jeune dans son style musical comme vestimentaire. Le nouveau Bruel est né, avec les mêmes défauts que l’ancien. A l’arrivée de l’analyse, il faut simplement s’incliner devant l’artiste de scène.

Lire l’article

Les rêveries du paléologue solitaire

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Les paléontologues étudient les restes d’être vivants et leur évolution historique. Pourquoi ne pas faire de même avec le Paléo Festival? Il y en a, des restes d’êtres humains, dans cette boue. C’est un terreau plutôt fertile pour se lancer dans une petite analyse sociologique. Place à la paléologie.

Lire l’article

À Paléo, Hubert-Félix Thiéfaine a fêté dignement son anniversaire musical

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Sous les Arches de Paléo, l’inégalable Hubert-Félix Thiéfaine a assuré un spectacle digne de ses quarante ans de carrière. Admiration totale de la part des fans comme des nouveaux. Au-delà de l’homme et de l’œuvre, une prestation hic et nunc comptant sur des musiciens époustouflants et une belle tracklist.

Lire l’article

Docteur Gab’s, la recette d’une bière plus qu’artisanale

Les vendredis de la microbrasserie – Jonas Follonier

Dans la zone industrielle de Puidoux, à quelques minutes de train de Lausanne, se nichent les tout nouveaux locaux de la désormais réputée Brasserie du Docteur Gab’s. Et autant vous dire que ça claque. Surtout quand c’est son directeur Reto Engler qui nous fait visiter son industrie, tout en répondant à nos questions indiscrètes.

Lire la chronique

On aime The Cure même s’ils sont laids et qu’ils ne nous sourient pas

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Le mythique groupe The Cure s’est produit ce jeudi 25 juillet 2019 sur la grande scène du Paléo. Le public retiendra trois choses de ce concert de deux heures: leur musique, voix inclue, est toujours au top; ils n’aiment pas beaucoup communiquer avec le public; qu’est-ce qu’ils sont laids.

Lire l’article

Les Trois Accords: «Le but n’est pas de faire rire les gens, nous cherchons surtout l’originalité» 

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Les Trois Accords, c’est un groupe québécois hors du commun. Formé de quatre musiciens, ce groupe de rock aux paroles délurées a le don d’offrir des albums, mais aussi des shows, qui respirent le fun et la bonne humeur. Avant leur concert au Paléo festival de Nyon, deux de leurs musiciens, Charles Dubreuil et Pierre-Luc Boisvert, ont répondu à quelques-unes de nos questions au sujet de leurs compositions originales et de leurs choix musicaux.

Cette rencontre a été l’occasion pour eux de nous signifier leur volonté de mettre à l’honneur l’humour et l’autodérision, mais aussi de souligner le fait que leurs compositions n’étaient pas réalisées «que» pour faire rire. Il s’agit avant tout de faire de la musique, une musique qui leur plaît – le rock –et leur ressemble, puisque leur but premier est de prendre du plaisir. Comme l’exprime leur dernier album, Beaucoup de plaisir (2018), et surtout comme l’a bien montré leur live du 25 juillet: sautant et s’amusant, le groupe n’a rien perdu de la superbe de ses débuts. Rencontre avec des musiciens qui aiment les spectacles, tourner et sont fiers de ce qu’ils font.

Lire l’entretien

Les Pierce Brothers nous ont fraternellement transpercés

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier et Lauriane Pipoz

Pierce Brothers, duo australien formé de deux frères jumeaux, s’est produit ce mardi 23 juillet 2019 au Paléo festival de Nyon. Accompagné de son armée d’instruments, le duo a donné un concert incarnant à la perfection le slogan pétillant de cette 44e édition: FOLK YEAH!

Lire l’article