Archives du mot-clé karl marx

Luchini – Finkielkraut, quand deux grands hommes s’admirent

Les lundis de l’actualité – Jonas Follonier

Il existe des moments de télévision qui sont de véritables perles en direct, des instants d’intelligence et d’intimité qui rehaussent le téléspectateur. L’émission La Grande Librairie du 26 octobre dernier, sur France 5, m’a particulièrement ému, tant j’assistai à un grand moment du petit écran.

L’émission présentée par l’excellent animateur François Busnel mettait à l’honneur Fabrice Luchini. Ce comédien français devenu incontournable est venu parler de son nouveau spectacle, « Des écrivains parlent d’argent ». Fait étonnant, la star névrotique ne s’est pas emportée jusqu’aux délires hystériques (et délicieux) auxquels il nous a habitués à la télévision. Luchini fut serein, sans pour autant se travestir dans la normalité. Lire la suite Luchini – Finkielkraut, quand deux grands hommes s’admirent

Quelle joie d’être juif !

Le Regard Libre N° 12 – Loris S. Musumeci 

L’Histoire du peuple juif est, dans ses épisodes les plus marquants, connue plus ou moins de tous. Il est du domaine de la culture générale que de connaître, en partie en tout cas, le récit de la création avec ses deux acteurs humains que sont Adam et Eve, ou encore le fol amour fraternel – accompagné de ses quelques difficultés – de Caïn et Abel, l’arche de Noé, la piété d’Abraham, l’esclavage en Egypte, Moïse qui fendit la mer, le petit David qui fracassa le grand Goliath, la noble sagesse du roi Salomon, mais également les différentes diasporas, les réseaux européens de Juifs dans les grandes villes depuis le Moyen Age, les ghettos, les persécutions, et, dans un passé bien récent, la tragédie de la Shoah.

L’image du mur des Lamentations à Jérusalem ainsi que la situation instable entre l’Etat d’Israël et la Palestine sont souvent les premières pensées qui surgissent à l’esprit lorsque le mot « judaïsme » est prononcé. La figuration d’un barbu jouant du violon, kippa sur la tête est assez présente aussi ; on pense également rapidement, dans une culture cinématographique francophone, au sympathique Rabbi Jacob ou aux gaffes et habitudes caricaturées des hilarants protagonistes séfarades des films La Vérité si je mens ! de Thomas Gilou. Au-delà de ces anecdotes qui font allègrement sourire et les Juifs eux-mêmes et les « goyims » – les non-Juifs –, l’intérêt du présent article serait, dans une humble démarche de découverte culturelle et spirituelle, celui de réaliser un premier pas vers la connaissance de l’essence juive, en d’autres termes, étudier une des multiples faces de l’expérience de judéité.

Lire la suite Quelle joie d’être juif !

Vers une économie de partage

Le Regard Libre N° 6 – Fabien Robyr

Au cours des 200 dernières années, nous avons expérimenté bien des systèmes économiques. Du communisme de Karl Marx au néolibéralisme prôné par Milton Friedman en passant par le keynésianisme du début des années 1920.

En regardant de plus près ces quinze dernières années, on remarque que notre système capitaliste provoque également de nombreux désagréments, telle la bulle Internet de l’an 2000 ou la crise économique de 2007.

Nous bénéficions d’un système économique extrêmement performant. Nous en voyons les bénéfices tous les jours. La Suisse est un des pays ayant l’espérance de vie la plus élevée, nous sommes champions de la formation et de l’alphabétisation. Nous attirons les meilleurs espoirs que nous formons dans nos universités et nos EPF. Mieux encore, nous gardons ces cerveaux pour perpétuer l’enseignement de qualité et la recherche.

Malgré cela, il reste certaines zones d’ombres. Nous consommons en huit mois ce que la terre produit en un an. Oui, cette croissance exagérée ne s’effectue pas sans désagrément. Ni sans exclu du système : un milliard de personnes souffrent encore de la faim partout dans le monde.

Au sortir de cette crise monstrueuse, qui n’est pas la première et certainement pas la dernière, je ne peux qu’inviter nos dirigeants à privilégier un système économique collaboratif, qui, grâce à l’arrivée d’Internet au début de ce siècle, a connu un développement fulgurant. Il fut un temps où, pour organiser un covoiturage entre collègues, il fallait téléphoner à chacun pour s’assurer que cela convienne. Mais depuis l’avènement du Web, des sociétés cherchent pour vous la voiture correspondant le mieux à votre trajet. Pour information, un million et demie de français voyagent chaque jour sur covoiturage.fr.

Un autre exemple de réussite partagée, plus proche de chez nous, est e-syrent.ch. Le principe est simple: des particuliers en Suisse romande proposent une location journalière de biens qu’ils ne vont plus utiliser pour quelque temps. Vous pouvez par exemple y louer des montres, des robes de soirées ou encore du matériel de jardinage.

«La consommation collaborative bouscule les anciens modèles économiques en changeant non pas ce que les gens consomment mais la manière dont ils le consomment. » (Extrait tiré de : http://consocollaborative.com/2044-consommation-collaborative- 10-infographies.html)

Il ne s’agit pas d’un retour en arrière mais simplement d’un placement pour notre futur, celui de la planète et celui que nous lèguerons à nos enfants.