Archives par mot-clé : léo ferré

Morgoran, le Bob Dylan suisse romand

Le Regard Libre N° 41 – Jonas Follonier

Si vous êtes auditeurs de la radio Option Musique, alors vous devez souvent entendre l’une ou l’autre de ses chansons. Morgan Léchot, alias Morgoran, est un auteur-compositeur-interprète neuchâtelois représentatif de la nouvelle vague folk de la chanson française. Rencontre avec un jeune artiste prometteur.

Continuer la lecture de Morgoran, le Bob Dylan suisse romand

De la solitude

Article inédit – Loris S. Musumeci

Léo Ferré la chanta, Charles Baudelaire la proclama, Caspar David Friedrich la peignit, Jean-Paul Sartre la pensa philosophiquement. Il s’agit de la solitude. Cette belle rose piquante qui blesse à s’en saisir, mais dont on ne peut se passer.

« Celui qui n’a jamais été seul au moins une fois dans sa vie », qui est-il ? Existe-t-il du moins ? Si l’homme est, par nature, un être social, il a besoin aussi, par cette même nature, de se retrouver face à son propre mystère, à savoir lui-même.

Je ne prétendrai pas ériger ici une histoire des conceptions et représentations de la solitude à travers les âges, ni de l’expliquer à la lumière des théories de grands psychanalystes. Je désire simplement livrer une brève pensée par la question suivante : la solitude peut-elle être le terreau de l’ouverture à autrui ? Continuer la lecture de De la solitude

Éloge de la chanson française

Le Regard Libre N° 7 – Jonas Follonier

C’est au travers de longues soirées entre amis, d’occupations personnelles et de transmissions familiales que s’impose une vérité grandiose : le patrimoine francophone de la chanson – la « chanson » comme genre propre – détient un caractère exceptionnel.

Dans la musique rock, les paroles sont soumises à la musique ; dans la musique rap par exemple, la musique est soumise aux paroles. La chanson française, elle, fait ce coup de génie de garder comme dans le rock une certaine soumission des textes à la musique ; mais ces textes FRANÇAIS sont magnifiques et souvent antérieurs. C’est ce qui fait, selon moi, sa supériorité artistique.

Continuer la lecture de Éloge de la chanson française