Archives par mot-clé : magie

«Shazam!», le super-héros des teenagers

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Thaddeus n’est qu’un bon à rien. Gamin à lunettes et introverti, il est moqué par son père et son frère lors d’un voyage en voiture parce qu’il joue avec une petite boule magique. Lorsqu’il a soudain une vision qui le transporte dans une autre dimension : un magicien l’a choisi pour lui transmettre ses pouvoirs pour combattre les forces du mal. Mais le jeune garçon se révèle impur et n’obtient pas les pouvoirs. Retour dans la réalité; violent accident de voiture et coupure. C’était il y a à peu près quarante ans. 

Lire la suite de la critique
Publicités

«Casse-Noisette et les Quatre Royaumes»: un film-féérie en deux actes

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

C’est la veille de Noël, la jeune Clara (Mackenzie Foy) reçoit de son père (Matthew Macfadyen) un présent que la mère de Clara, désormais défunte, avait préparé pour elle: un coffret argenté en forme d’œuf. Seul bémol, il manque la clef pour l’ouvrir. Ça tombe bien, parce que la famille doit se rendre à la somptueuse fête de Drosselmeyer (interprété par un magnifique Morgan Freeman), le parrain de Clara, et c’est lui-même qui a confectionné cet œuf. La recherche de cette clef entraînera la jeune fille dans un royaume peuplé de souris, de soldats et de doux et gentils habitants qui l’aideront dans sa quête. Mais attention, les apparences sont souvent trompeuses.

Continuer la lecture de «Casse-Noisette et les Quatre Royaumes»: un film-féérie en deux actes

« Les animaux fantastiques »

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Nous revoilà dans le même univers de fiction que la saga Harry Potter. Sauf que cette fois, l’histoire se passe à New York, dans les année 1920, soit septante ans avant les aventures du jeune sorcier. La ville américaine est secouée par une série de catastrophes inexplicables. Les sorciers, tout comme le spectateur, devinent très vite que ces dernières ont une cause magique. Il y a donc une opposition centrale dans cette série dérivée d’Harry Potter : l’opposition entre magiciens et non-magiciens.

Chez les « non-mages » (appelés « moldus » par les Britanniques), c’est l’inquiétude et la méfiance qui règnent. La secte des Fidèles de Salem se bat même pour une extermination des sorciers. Du côté du congrès américain de la magie, le mot d’ordre est simple : il ne faut pas se dévoiler, afin d’éviter une guerre avec les non-mages. Le décor du premier épisode écrit par J. K. Rowling est donc avant tout politique ; les allusions historiques au destin des Juifs, à la chasse aux sorcières ou au totalitarisme ne sont évidemment pas absentes. Continuer la lecture de « Les animaux fantastiques »