Archives par mot-clé : mouvement

Du monde entier au cœur du monde (en mouvement)

Les bouquins du mardi – Arthur Billerey

Le titre du recueil de Cendrars que tout le monde connaît pourrait convenir à ce petit livre humain qui vient de paraître aux éditions Bernard Campiche. Pourquoi petit livre humain? Parce qu’il s’agit là d’un récit, d’un portrait, d’un parcours de vie. Celui de Marcel parmi les siens, celui des siens parmi les clients du Café des Chemins de fer, celui des clients parmi les milliers de personnes qui sont passées par la ville de Fribourg et par le quartier de Pérolles au XXe siècle. Ce récit ou cette tranche d’histoire urbaine se lit d’une seule traite. Les anecdotes issues du vécu d’une des filles de Marcel, qui a grandi dans le Café et au sein du quartier de Pérolles, sont pures d’authenticité. Elles ont été rapportées par ses mots et sa mémoire est intacte. La plume de Jean Steinauer est là pour la préserver. Le lecteur, attablé devant son café pomme peut donc en apprendre et se divertir, profiter d’un des pouvoirs inouïs de la littérature, celui de remonter le temps.

Continuer la lecture de Du monde entier au cœur du monde (en mouvement)

Le vent dans le corps

Avec «La Horde du Contrevent», roman de science-fiction paru en 2004 aux Editions de La Volte, Alain Damasio pose sur le papier d’indociles vocables qu’une paire d’yeux suffira pour graver dans la chair. «La Horde», c’est d’abord l’histoire de vingt-trois personnes formées dès l’enfance à traverser de bout en bout la terre de leur monde plat pour découvrir l’origine et les neuf formes du vent. C’est aussi – et surtout –, pour le lecteur, un objet et une expérience matérielle inédite.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Mouvement déterminé

La citation de la semaine – Loris S. Musumeci

« Son mouvement est déterminé, sa tête parfaitement droite. Ce qu’Albert voit, surtout, c’est son regard clair et direct, au lieutenant. Totalement résolu. Tout s’éclaire d’un coup, toute l’histoire. C’est à cet instant qu’Albert comprend qu’il va mourir. »

Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut 

© Loris S. Musumeci pour Le Regard Libre

Le métal et le baroque, deux genres que beaucoup rapproche

Le Regard Libre N° 10 – Corentin D’Andrès 

Au début du XVIIe, avec l’Orpheo de Monteverdi, émergea un genre musical nouveau, en révolte contre les canons de la Renaissance, rebaptisé dans les années 1990 comme le mouvement architectural et pictural en vogue à son époque, le baroque. En 1970, le groupe Black Sabbath, avec son album éponyme, va créer un genre lourd et sombre, eux aussi en révolte contre la musique de leur temps qu’ils jugeaient trop euphorique. Le genre, lui, a été baptisé d’après un journaliste du New York Times qui décrivait ainsi le jeu de Jimi Hendrix: «like hearing heavy metal falling from de sky». Mais alors, bien que ces genres aient plusieurs siècles d’écart et qu’ils aient émergé dans des contextes très différents, qu’est-ce qui peut les rapprocher?

Lire l’article