Archives par mot-clé : staline

Les Schtroumpfs, une utopie totalitaire?

Le Regard Libre N° 42 – Nicolas Jutzet

Les petits hommes bleus sont aujourd’hui connus de tous, ou presque. Depuis soixante ans, soit gentiment trois générations, leurs aventures accompagnent la jeunesse. Or, derrière le cadre idéal, celui d’une gentille troupe de lutins cachés dans leur village de champignons, au milieu de nulle part, dans une foret inatteignable, cacheraient-ils autre chose? C’est à cette question qu’Antoine Buéno, écrivain, chargé de mission au Sénat et maître de conférences à Sciences-Po tente de répondre dans son ouvrage Le Petit livre bleu, visant une analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs. Mais avant de revenir sur ce décryptage, un court retour en arrière s’impose.

Continuer la lecture de Les Schtroumpfs, une utopie totalitaire?

« La Mort de Staline », un gâchis complet

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Longue vie à Staline ! »

Moscou, 1953. L’orchestre de Radio Moscou donne un noble concert. Tout est beau, tout va bien. Une fois la performance musicale terminée, sueur froide pour le directeur. Le camarade Staline à l’appareil : il veut tout de suite l’enregistrement du concert. Problème, le directeur se rend compte que rien n’a été enregistré. De manière grotesque, il négocie avec les musiciens pour rejouer le concert. Il doit également remplir à nouveau la salle de spectateurs ; pour ce faire il envoie chercher des paysans dans la rue.

Continuer la lecture de « La Mort de Staline », un gâchis complet

De l’importance de la mémoire apaisée

Le Regard Libre N° 35 – Clément Guntern

La Russie a commémoré en 2017 le centenaire de la révolution d’Octobre. En 1917, les bolcheviks avaient renversé le gouvernement provisoire pour installer leur propre pouvoir. Pourtant, alors que certains se souviennent de cette date, d’autres la fêtent. La mémoire historique nécessite encore un grand travail.

La mémoire historique d’un peuple peut être détournée en un outil politique d’une grande puissance. Les exemples qui l’illustrent sont légion. La Russie a récemment commémoré en toute discrétion le centenaire de la révolution d’Octobre 1917 qui a mis au pouvoir Lénine et les bolcheviks, ouvrant la voie à plusieurs dizaines d’années de contrôle communiste sur le pays et bien au-delà. A l’occasion de cet anniversaire, un sondage a été réalisé, demandant aux Russes qui serait selon eux le meilleur dirigeant pour le pays aujourd’hui. Et la personne qui arrive en tête est Staline. Continuer la lecture de De l’importance de la mémoire apaisée