Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Photos jugées «pédocriminelles»: «Comment Facebook m’a banni»

Photos jugées «pédocriminelles»: «Comment Facebook m’a banni»

4 minutes de lecture
par Le Regard Libre
0 commentaire
Alexandre Sattler Rakhul

Le photographe et vidéaste français Alexandre Sattler a été banni du réseau social, qui a tenu certains de ses clichés pour «pédocriminels». Très remonté, il raconte ici sa mésaventure et dénonce l’utilisation que font les GAFA de l’intelligence artificielle.

Voilà l’histoire. D’abord, j’ai posté cette image sur ma page Alexandre Sattler – Gaiaimages Photography.

Il s’agit d’une photographie prise lors d’un reportage au Bangladesh pour dénoncer les conditions de vie d’une partie de la population n’ayant pas d’autres choix que de vivre le long des rails. Premier avertissement de Facebook (c’est vrai, on peut voir un petit bout de zizi, j’accepte la sentence, mais reste perplexe).

Un deuxième avertissement

Ensuite, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, je poste cette image:

Pour des raisons que je ne comprends pas, je reçois un deuxième avertissement de Facebook.

«Nudité infantile» et «pédocriminalité»

Quelques mois plus tard, à l’occasion de la rentrée scolaire, je poste cette photographie de jeunes étudiants himba. Elle représente le peuple himba de Namibie, un peuple semi-nomade, qui fait partie des rares à préserver encore leurs traditions vestimentaires et culturelles.

Troisième avertissement de Facebook pour cause de nudité infantile… je ne l’avais pas vu venir, mais que faire contre des algorithmes qui définissent les nouveaux standards et lisse la vision que l’on peut avoir du Monde? Facebook condamne la diversité culturelle et le travail des photographes.

Et voilà que depuis quelques jours, ma page Facebook Alexandre Sattler – Gaiaimages Photography est bannie du réseau social, pour avoir posté la photographie de Rakhul, un petit Indien vivant dans la banlieue de Pondichéry. Voilà l’image jugée de pédocriminalité par la plateforme:

Le plus ennuyeux dans cette histoire, c’est notre impuissance face aux GAFAM; c’est de devoir accepter des décisions injustes et liberticides, sans avoir la possibilité d’avoir un interlocuteur. Je me retrouve confronté au dictat d’un algorithme dénué de bon sens… Parfois, l’avenir m’effraie vraiment.

NEWSLETTER DU REGARD LIBRE

Recevez nos articles chaque dimanche.

Bref, je ne peux plus communiquer sur Facebook, alors je me permets une bonne vieille «newsletter» pour vous faire découvrir mon dernier ouvrage, avec Rakhul en couverture. Ce livre se veut rendre hommage à ce qui nous unit et nous rassemble au-delà du virtuel. Le sourire.

Ce texte a d’abord été publié sous forme de newsletter par l’auteur, qui nous l’a ensuite transmis pour publication dans nos colonnes en primeur.

Alexandre Sattler
Eloge du sourire
Préface de David Le Breton
Editions Hozhoni
2022
pages


Vous venez de lire un texte en libre accès. Débats, analyses, actualités culturelles: abonnez-vous à notre média de réflexion pour nous soutenir et avoir accès à tous nos contenus!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl