Archives par mot-clé : témoignage

«Unbelievable»: puisque l’on vous dit que cette histoire est vraie…

Le Netflix & chill du samedi – Lauriane Pipoz

Unbelievable vous raconte en huit épisodes une invraisemblable affaire de viols en série presque parfaits. Aux Etats-Unis, un criminel méticuleux trouve le moyen de tirer profit des dysfonctionnements du système policier. Ajoutez-y une victime peu crédible, une immense coïncidence et des enquêteurs fins psychologues: avec un peu de suspense, voilà tous les ingrédients pour une bonne série. Mais cet article va vous convaincre qu’elle est vraiment excellente.

Lire la critique
Publicités

Ginette Kolinka marque la Mémoire et les mémoires avec «Retour à Birkenau»

Les bouquins du mardi – Loris Musumeci

Petite dame toute gentille et drôle. L’esprit rieur et le sourire aux lèvres, elle se considère heureuse. Menant une vie normale, elle raconte dans Retour à Birkenau ce qu’a été pour elle la Shoah, comment elle a vécu sa déportation. Sans adopter une posture trop fière qui tendrait à la négligence, sans larmoyer sous sa plume, le récit est sobre et vrai.

Lire la critique

«Avec toutes mes sympathies»: un Renaudot de l’essai en recherche

Tour d’horizon de quelques grands prix littéraires – épisode #2

Le Regard Libre N° 48 – Loris S. Musumeci

On l’adore. Sa voix douce et son sens de la nuance illuminent nos dimanches soirs à l’écoute de l’émission radio Le Masque et la Plume sur France Inter. Olivia de Lamberterie, une critique littéraire de renom qui prend la plume pour écrire à son tour. Pas un roman, mais un essai, recueil de souvenirs et de pensées, qui raconte le suicide de son frère Alex, le 14 octobre 2015 à Montréal.

Lire la suite de la critique

«Le Lambeau»: un Femina de douleur

Tour d’horizon de quelques grands prix littéraires – épisode #1

Le Regard Libre N° 47 – Loris S. Musumeci

«La greffe du péroné était depuis plusieurs années pratiquée, d’abord sur les cancéreux de la mâchoire et de la bouche, principaux patients du service. On lui donnait aussi un autre nom et un autre soir, pour la première fois, j’ai entendu sortir de la bouche de Chloé le mot qui allait désormais, en grande partie, me caractériser: le lambeau. On allait me faire un lambeau.»

Lire la suite de la critique