Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » L’éternel retour de la nation
Histoire

Analyse

L’éternel retour de la nation8 minutes de lecture

par Olivier Meuwly
0 commentaire

L’idée de nation a une longue histoire et s’est imposée comme lieu naturel où se construit la liberté individuelle. Mais elle perd sa valeur constitutive d’identité dès qu’elle acquiert une dimension quasi religieuse. Il est possible de s’extirper de ce piège fatal.

Qu’est-ce qu’une nation? Cette question hante le monde intellectuel et politique depuis plus de deux siècles. Est-elle un principe organique consolidant une communauté? Un «plébiscite de chaque jour», comme le suggérait Ernest Renan qui apercevait dans la nation une coagulation de solidarités soudées par les sacrifices consentis au fil d’une histoire commune? Ou la nation pourrait-elle jaillir d’une adhésion collective à une constitution comme socle commun organisant la vie d’une société, comme l’a soutenu Jürgen Habermas avec son «patriotisme constitutionnel»?

Entre rationalisme et romantisme

De fait, l’idée de na

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl