Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Mozart, moins un classique qu’un annonciateur du romantisme

Mozart, moins un classique qu’un annonciateur du romantisme

par Jean-David Ponci
0 commentaire

Le Regard Libre N° 79 – Jean-David Ponci

J’éprouve une certaine gêne à penser que Mozart est le compositeur classique par excellence par opposition aux baroques ou aux romantiques. Le mot «classique» évoque la régularité, l’ordre. Or, il y a dans la musique de Mozart quelque chose d’original, de profond, d’authentique qui colle mal avec le classicisme. Cet article, qui s’inspire d’une conférence du pianiste Jean-François Zygel, décrit les procédés subtils qui expliquent le préromantisme mozartien.

Mozart est l’un des principaux représentants de la musique galante, c’est-à-dire d’une musique facile à écouter, qui peut servir de fond musical quand on s’adonne à une tâche routinière. La répétition du thème, la clarté et la brièveté de la mélodie permettent de suivre ce genre d’œuvres sans trop de concentration. Le style galant est une musique de cours, propice à la conv

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl