Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Anti-racisme: le jour où le sport a perdu son innocence

Anti-racisme: le jour où le sport a perdu son innocence12 minutes de lecture

par Yves Di Cristino
0 commentaire

Le Regard Libre N° 66 - Yves Di Cristino

Le monde du sport a réagi avec audace et énergie à la mort de George Floyd à Minneapolis le 25 mai dernier. Par six fois champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton a désormais rendu d’usage la mise en place d’une tribune contre le racisme avant la tenue de chaque Grand Prix cette saison. Sur un podium noir teinté, il pose un genou à terre et lève le poing au ciel en guise de lutte pour la reconnaissance du mouvement Black Lives Matter. De leur côté, les basketteurs professionnels américains sont déjà depuis longtemps coutumiers de la pratique sur les parquets de la NBA et la conscience de lutte contre toute forme de discrimination gagne du terrain. Mais y a-t-il des risques à théâtraliser autant ce combat de toute une vie? Petit retour en arrière avec les Jeux Olympiques de 1936 et 1968.

Il fut un temps – même court et un tant soit peu hypocrite – o

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl