Archives par mot-clé : divertissement

«Aquaman», là où le maquillage des acteurs américains résiste à l’eau

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Aquaman raconte l’histoire d’un super-héros destiné à devenir le roi des sept mers. Cette énième œuvre en référence à Atlantide est un échec artistique, mais atteint son rôle de divertissement.

Le nouveau film sorti du studio Warner a de quoi faire sourire à gogo: multipliant les références aux autres films de super-héros comme si cette veine n’avait pas déjà été (sur)exploitée, voilà qu’Aquaman nous présente un bonhomme hyper-musclé incarné par Jason Momoa (Khal Drogo dans la série Game of Thrones), fils de la reine d’Atlantide et d’un gardien de phare et doté de pouvoirs super-aquatiques. Super.

Continuer la lecture de «Aquaman», là où le maquillage des acteurs américains résiste à l’eau

« Deadpool 2 », le retour de l’anti-héros comique

 Les mercredis du cinéma – Marina De Toro

Deux ans après le film Deadpool, Ryan Reynolds revient vêtu de son costume rouge pour interpréter le fameux anti-héros Marvel dans Deadpool 2 réalisé par David Leitch. La sortie du premier film avait séduit le public étant donné l’originalité du concept issu des comics.

Wade Wilson, mercenaire réputé, se retrouve défiguré, mais surpuissant après un traitement extrêmement violent contre son cancer généralisé. Désormais surnommé Deadpool, Wade devient le mercenaire le plus redouté du monde, mais plusieurs événements vont le pousser à collaborer avec le groupe de super-héros qu’il fuit depuis longtemps, les X-Men.

Un orphelinat de mutants est en danger à cause d’un jeune garçon, Russell, en colère contre l’établissement et qu’il menace de détruire avec son pouvoir pyromane. Les X-Men et Deadpool se rendent immédiatement sur place pour canaliser le jeune garçon. Très vite, l’anti-héros ressent le besoin de protéger Russell, car il est doublement menacé par un orphelinat violent et par Cable (Josh Brolin), un homme venu du futur pour traquer et éliminer le jeune mutant…

Continuer la lecture de « Deadpool 2 », le retour de l’anti-héros comique

« Taxi 5 », ou Pattaya à Marseille

Les mercredis du cinéma – Marina De Toro

Tout commence avec Sylvain Marot (Franck Gastambide), policier à Paris, qui est muté contre sa volonté à la police municipale de Marseille. Ce transfert a surtout été effectué à cause de sa relation adultère avec la femme du préfet de Paris, mais il y a aussi ses prouesses en tant que pilote casse-cou et expérimenté qui n’ont pas joué en sa faveur. Arrivé à Marseille, Sylvain découvre son nouveau poste de police décrépi et sa nouvelle équipe composée de bras-cassés et de marginaux. Pourtant, il s’intègre rapidement et le travail ne manque avec l’ex-commissaire Gilbert (Bernard Farcy), désormais maire de Marseille, qui fait face à des voleurs italiens arrivant toujours à fuir en Ferrari. Le policier parisien comprend très vite que la traque s’annonce difficile, en particulier avec les véhicules utilitaires dont dispose la police municipale marseillaise.

Continuer la lecture de « Taxi 5 », ou Pattaya à Marseille

Du sang et des larmes : « that’s entertainment » !

Le Regard Libre N° 19 – Thierry Fivaz

C’est un moment très attendu durant l’année. Qu’ils soient retraités, étudiants ou travailleurs, les amateurs de films fantastiques se sont donné rendez-vous, pour la seizième fois, au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF), et ont pu profiter une fois de plus d’une programmation riche et variée qui, pour cette édition, comptait quelque 130 films (101 longs métrages et 29 courts métrages), dont cinq premières mondiales et pas moins de cinquante-deux premières suisses.

Pourtant, malgré une météo clémente, une programmation réussie et un afflux record, il subsiste une certaine retenue, un malaise, auprès des citoyens vis-à-vis dudit festival. Nombreux préfèrent en effet (par paresse, par désintérêt, par peur de ne pas comprendre, par peur d’avoir peur) passer l’entier de leurs soirées aux bars du festival plutôt que d’aller, d’oser, voir les films projetés. Certains d’ailleurs pensaient même que le NIFFF ne se résumait finalement qu’aux bars provisoires disposés pour l’occasion aux Jardins Anglais, et furent particulièrement étonnés lorsque, vantant leur soirée de la veille au NIFFF, il leur fut posé la question : « – Mais quel film avez-vous donc vu ? ». Continuer la lecture de Du sang et des larmes : « that’s entertainment » !