Archives par mot-clé : jazz

«Les Deux frères» à l’école du théâtre

Une fable poétique et un voyage magique

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Motherless Brooklyn»: un film que l’on adopte avec groove

Les mercredis du cinéma – Melisa Oriol

Près de vingt ans après son premier film Au nom d’Anna (2000), Edward Norton enfile à nouveau sa casquette de réalisateur et nous donne à voir, avec Motherless Brooklyn, une réadaptation du livre éponyme de Jonathan Lethem. Il nous livre une œuvre d’une grande beauté parsemée d’humour, le tout dans une ambiance jazzy et envoûtante.

Lire la critique

Mauskovic dance band: un groupe de disco-truc, mais encore?

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Le Mauskovic Dance Band est formé de cinq Hollandais. Menés par Nicola Mauskovic, qui définit sa musique comme «un mix de disco, de jazz et d’afro-beat joués avec un style post-punk», ces musiciens «non-scolaires» ont offert un show déjanté sur la scène du Détour ce mercredi 24 juillet. Avant cela, le batteur et compositeur, accompagné de force bières, nous a offert quelques éléments de réponses. Fragmentés, à l’image de leur musique déjantée.

Lire l’entretien

Van Morrison et Steve Winwood, deux facettes historiques du blues à Montreux

Montreux Jazz Festival – Jonas Follonier

Ce mercredi 11 juillet, Montreux a accueilli dans son célèbre auditorium chacun à leur tour deux monstres de la musique ayant ce point commun d’avoir une carrière inénarrable qui a ses racines dans le blues et les années soixante : Van Morrison et Steve Winwood. Retour sur une soirée une fois de plus magique.

« Toute la musique que j’aime, elle vient de là, elle vient du blues », disait l’autre. Oui, le blues est à l’origine de toutes les musiques qui ont véritablement compté ces dernières années, reléguant (hélas !) la musique classique au rang d’inspiration lointaine ou de distraction pour personnes d’un certain âge. Or le monde se divise en deux catégories : ceux qui aiment le jazz et ceux qui aiment le rock.

Continuer la lecture de Van Morrison et Steve Winwood, deux facettes historiques du blues à Montreux

Au-delà de la note bleue

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Il est rare, très rare d’assister à des documentaires aussi réussis. Réalisé par la Suissesse Sophie Huber, Blue Note Records : Beyond the Note nous propose une délicieuse rétrospective sur cette mythique maison de disque, consacrée au jazz, au vrai. Notre article grand format.

Continuer la lecture de Au-delà de la note bleue

Paolo Conte a enchanté l’Auditorium Stravinski, suivi par Etienne Daho

Montreux Jazz Festival – Jonas Follonier

C’est toujours une expérience très forte de vivre la soirée d’ouverture du Montreux Jazz Festival, dans l’Auditorium Stravinski, réputé pour son acoustique exceptionnelle. Cette année, ce sont les artistes Paolo Conte et Etienne Daho qui ont eu l’honneur d’ouvrir les feux du festival.

Continuer la lecture de Paolo Conte a enchanté l’Auditorium Stravinski, suivi par Etienne Daho

Le Montreux Jazz Festival s’apprête à débuter sa cinquante-deuxième édition

Montreux Jazz Festival – Jonas Follonier

Plus qu’un jour avant que ne résonnent depuis les rives de Montreux les accords du festival le plus réputé de Suisse romande. Demain, le festival fondé par Claude Nobs s’apprête à débuter sa cinquante-deuxième édition.

Continuer la lecture de Le Montreux Jazz Festival s’apprête à débuter sa cinquante-deuxième édition

« La cité lassitude » : du fonctionnaire d’Etat ressurgit l’adolescent rêveur

Les lettres romandes du mardi – Loris S. Musumeci

« Mathias aimait la vie, mais se gardait de tout ce qui lui donnait un parfum doucereux ou consolateur. Les filles et le jazz l’attiraient davantage pour leur part de rugueux mystère que pour leur facile beauté et s’il ne papillonnait que brièvement dans le camp des fragiles conquêtes, c’est qu’il craignait encore de s’y consumer. Une part de lui était devenue méfiante et répugnait à l’abandon qui dévore. Il devinait bien qu’il était charmeur, mais il pensait devoir son attraction à l’originalité de ses idées et non à la finesse de ses traits. Son ego et ses succès le trompaient. Il était juste attachant nigaud quand il se croyait profond raisonneur. »

Continuer la lecture de « La cité lassitude » : du fonctionnaire d’Etat ressurgit l’adolescent rêveur

Einstein raconté par l’union des arts

Le Regard Libre N° 37 – Jonas Follonier Ponctué d’extraits de lettres écrites par Einstein, la pièce éponyme a mis à l’honneur le scientifique et sa folie créatrice le 1er mars dernier au Théâtre du Crochetan. Mis en scène par Stéphanie Boll, le spectacle a réuni théâtre, danse et musique. Impressions. Une faible lumière apparaît peu à … Continuer la lecture de Einstein raconté par l’union des arts

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Anouar Brahem, « Blue Maqams »

Les mélodies du jeudi – Karim Karkeni

Un article également consultable sur LeMurDuSon.ch

Anouar Brahem, le joueur de oud et compositeur tunisien, a sorti l’automne dernier un album tout en douceur et rondeurs, Blue Maqams. Il sera les 11 et 12 avril en Suisse, respectivement à Zurich (Tonhalle) puis à Bâle (Musical Theater). Envoûtement garanti.

Continuer la lecture de Anouar Brahem, « Blue Maqams »