Archives par mot-clé : philippe katerine

«Le Lion», cette comédie d’espionnage made in France

Les mercredis du cinéma – Ivan Garcia

Romain Martin, psychiatre, et son patient Léo Milan, convaincu d’être un agent secret, vont devoir unir leurs forces pour retrouver Louise, la fiancée de Romain, kidnappée par une bande de dangereux braqueurs anarchistes. Le nouveau long-métrage de Ludovic Colbeau-Justin est une comédie simple qui fait rire. Rien d’exceptionnel cependant. Mis à part la fin qui nous interroge sur la manière dont chacun affronte ses démons et se façonne des héros.

Lire la critique
Publicités

Christophe, hors format

Le Regard Libre N° 57 – Jonas Follonier

Christophe est une véritable légende de la chanson française. Dans mon panthéon personnel de la variété francophone, il se situe dans la cour des plus grands, quelque part entre William Sheller et Michel Polnareff. Les Mots bleus, Aline, Les Paradis perdus, autant de chefs-d’œuvre qui ont marqué à jamais les cinquante dernières années et qui marqueront encore les suivantes. Mais Christophe ne s’est pas satisfait de ses anciens succès. Désireux de se renouveler sans cesse sur le plan musical tout en restant dans le même style vestimentaire, l’éternel dandy assume une démarche expérimentale. En 2015, il a signé un magnifique album avec Les Vestiges du chaos, renfermant des pépites telles que Drone, Océan d’amour, Lou ou Dangereuse. Impossible de ne pas solliciter une discussion avec cet artiste total lors de son passage à Morges pour un concert en solo au Théâtre de Beausobre. Il me reçoit dans sa loge après un concert de 2h45 au lieu de 1h30. L’entretien sera également plus long que prévu, et irréel.

Lire l’entretien

«Le grand bain» des belles blessures

Les mercredis du cinéma – Alexandre Wälti

Sept types paumés et une femme brisée se reconstruisent grâce au rêve commun de participer aux mondiaux de natation synchronisée. Y parviendront-ils malgré leur mal de vivre? Ce condensé du synopsis annonce l’originalité du film de Gilles Lellouche. Le Grand Bain est une comédie dans laquelle la relation au corps joue un rôle important tout comme les blessures psychologiques. Elles donnent plus de force à l’humour. Nous aurions envie de parler d’ode à la difformité physique, d’éloge de la différence, d’apologie du singulier. Sans avoir peur de ces grands mots puisqu’ils soulignent précisément les particularités du film.

Continuer la lecture de «Le grand bain» des belles blessures