Archives par mot-clé : seventies

«La French», un film en bang bang

Les mercredis du cinéma – Edition spéciale: Les gangsters au cinéma – Loris S. Musumeci

«En prononçant ces mots, j’ai une pensée bien sûr pour mon ami Pierre Michel. Ce juge intrépide qui a donné sa vie pour mettre un terme à l’existence de la French Connection. Sa mort est une grande perte pour la France. Il faut que justice soit faite.»

Le juge Pierre Michel a été assassiné le 21 octobre 1981, boulevard Michelet, dans le huitième arrondissement de Marseille. Trois balles de 9 mm. Mort instantanée. Il rentrait chez lui à bord de sa moto pour déjeuner avec sa famille. Deux motards l’ont suivi, et ont cueilli, à l’instant précis, l’occasion de lui tirer dessus. Il ne pouvait en être autrement. Le meurtre a été commandité par les hautes instances de la French Connection, au moment où elle est en plus grande difficulté, au moment où elle s’apprête à disparaître sous les arrestations. C’est Pierre Michel qui l’a attaquée durant près de sept ans. Elle le lieu lui a bien rendu. Mais le combat du juge a porté ses fruits. Et si le juge n’a pas gagné la guerre, il a remporté une bataille, au prix de sa vie. La French (2014) de Cédric Jimenez s’inspire librement de ces faits réels.

Lire la rétrospective

«Histoire de Melody Nelson»: chef-d’œuvre musical et littéraire

Un album mythique et mystique

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Easy rider» et la quête mélancolique de liberté

Le Regard Libre N° 58 – Jonas Follonier

En 2019, le film Easy rider de Dennis Hopper fêtait ses cinquante ans. La Fondation Fellini pour le Cinéma, à Sion (VS), lui a consacré une exposition en partenariat avec l’Institut Dennis Hopper et la Cinémathèque Suisse. J’y étais, et j’ai pu sentir le moment de basculement que fut la fin des années soixante au sein du cinéma hollywoodien. Rétrospective au goût des Harleys et au son du LSD.

Lire l’article

« An evening with Beverly Luff Linn », une soirée de tendresse extravagante

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Virginia Eufemi

Jim Hosking revient pour la deuxième fois au NIFFF – après The Greasy Strangler en 2016 – avec une comédie flashy et disco. An evening with Berverly Luff Linn met en scène Lulu (Aubrey Plaza), une jeune femme américaine mariée à Shane Danger (Emile Hirsch), le gérant râté d’un coffee shop miteux. Cet homme organise avec ses employés un improbable et hilarant bracage au magasin végan du frère indien de sa femme. Mais lorsqu’un étrange type prénommé Colin (Jemaine Clement), embauché par le frère de Lulu, tente de récupérer l’argent, Lulu prend la fuite avec lui dans l’intention d’assister au spectacle magique de Beverly Luff Linn (Craig Robinson). « Mais qui est Beverly Luff Linn?! ».

Continuer la lecture de « An evening with Beverly Luff Linn », une soirée de tendresse extravagante