Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Trois films, trois acteurs, un seul Joker

Trois films, trois acteurs, un seul Joker5 minutes de lecture

par Loris S. Musumeci
0 commentaire

Du Batman (1989) de Tim Burton, avec Jack Nicholson en Joker déjanté, au Dark Knight (2008) de Christopher Nolan qui nous montre un Joker plus joueur et calculateur interprété par Heath Ledger, on arrive au Joker (2019) de Todd Phillips qui se concentre sur la figure du clown davantage perdu et marginal que fou furieux, porté par le jeu virtuose de Joaquin Phoenix. Trois films, trois acteurs, un seul Joker. A découvrir, à explorer et peut-être à comprendre. Son sourire figé, son rire incontrôlable et ses phantasmes en disent beaucoup sur notre société. Comme ils en disent beaucoup sur la psychologie humaine. Sur chacun de nous.

Un Joker, oui, mais aux passés différents. Aux réactions différentes. Aux agir différents. Et pourtant. Les trois Joker se distinguent, sans devenir des personnages radicalement distincts. En quelque sorte, ils se complètent. Parce que leur folie respective est amenée par des parcours qui voi

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl