Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » «J’ai tué ma mère», entre amour et haine

«J’ai tué ma mère», entre amour et haine3 minutes de lecture

par Le Regard Libre
0 commentaire

Le Regard Libre N° 71 – Amélie Wauthier

Si aujourd’hui je suis une grande consommatrice de ce que produit Xavier Dolan, ça n’a pas toujours été le cas. Est-ce parce qu’à l’instar des bons vins, mes goûts en matière de culture se bonifient avec l’âge? Point du tout! Plus tellement cinéphile depuis une décennie, je n’avais simplement pas pris le temps de regarder le moindre de ses films. Fort heureusement, j’ai veillé à rectifier cela il y a quelques années et c’est avec J’ai tué ma mère que j’ai fait le grand saut.

Xavier Dolan a dix-neuf ans lorsque, dans le plus grand des calmes, il nous propose son fameux J’ai tué ma mère. (Evitons de repenser à ce que nous faisions au même âge, on se ferait du mal.) De toutes les œuvres du réalisateur prolifique, ce premier long-métrage est sans nul doute celle que je préfère. Peut-être que cela est dû au fait que c’était ma premi

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl