Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Charles Bukowski, «Pulp» et la mauvaise littérature

Charles Bukowski, «Pulp» et la mauvaise littérature

9 minutes de lecture
par Ivan Garcia
0 commentaire

Dernier roman publié du vivant de Charles Bukowski, quelques mois avant sa mort, Pulp raconte l’histoire de Nick Belane, un minable détective privé, dans une folle enquête au service de La Mort. La cible de cette enquête? Un célèbre écrivain français. Une dernière virée loufoque pour l’auteur et son personnage avant de quitter ce monde. Mais aussi et surtout, une ode à la mauvaise littérature. A se procurer, à toute vitesse.

Après un focus sur l’odyssée littéraire de John Fante et son double Arturo Bandini ainsi que l’exploration de l’œuvre de Frédéric Beigbeder et de la trilogie d’Octave Parango dans les dernières éditions de la présente revue, j’aimerais compléter cette triade d’écrivains qui, à mon goût ont beaucoup en commun, en abordant ce grand romancier qu’est Ch

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl