Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Le mensonge peut-il mettre en péril l’Etat?
Politique

Analyse

Le mensonge peut-il mettre en péril l’Etat?

3 minutes de lecture
par Jean-David Ponci
0 commentaire
mensonge état

Selon Kant, le mensonge mine les fondements de l’Etat, tandis qu’une vérité trompeuse est acceptable. Deux siècles plus tard, avec le président Clinton, la même logique semble toujours à l’œuvre dans l’affaire Lewinsky.

En 1998, le président Bill Clinton a presque dû démissionner pour une déclaration sur sa vie privée. On serait tenté de penser qu’il s’agit d’un reste de puritanisme. A y regarder de plus près, l’affaire est peut-être plus subtile. Ce n’est pas parce que le président américain Bill Clinton aurait reçu une fellation de sa stagiaire, Monica Lewinsky, dans le fameux bureau ovale qu’il a été mis en examen, mais parce qu’il aurait menti au peuple américain. Sous serment, il a en effet déclaré: «Je n’ai pas eu de relation sexuelle avec cette femme, Miss Lewinsky.»

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl