Archives par mot-clé : états-unis

Les vices de Dick Cheney en gros plan

Les mercredis du cinéma – Lauriane Pipoz

Dick Cheney est un homme de l’ombre: par une suite de stratagèmes, cet homme du fin fond du Wyoming parvient à se hisser silencieusement à la place de vice-président en 2001. Tirant les ficelles derrière un George W. Bush complètement à côté de la plaque, il veut à tout prix envahir l’Irak. Les attentats du 11 septembre lui en offriront l’opportunité.  

Lire la critique

«My Beautiful Boy», a beautiful movie

Les mercredis du cinéma – Kelly Lambiel

My beautiful boy est un film touchant, subtil et bien réalisé qu’il serait très dommage de manquer. Nos impressions.

Ecran noir. Bruit de vagues. Une voix. Celle d’un père confus cherchant des réponses à ses questions. My beautiful boy s’ouvre en plan rapproché sur le visage à la fois inquiet et résigné de David Sheff, interprété par un Steve Carell qui, aussi touchant dans la comédie que dans le drame, déploie ici un jeu tout en sobriété. Il regarde la caméra et, à travers elle, semble s’adresser à la fois au spectateur et à quelqu’un que nous identifions au travers d’une voix-off comme étant un spécialiste des drogues dures. D’un ton ferme, il nous place ainsi d’emblée dans l’action en lançant deux questions: «qu’est-ce que cette merde fait à mon fils et comment je peux l’aider?» Cette ouverture in medias res donne le ton du film et nous invite à entrer dans la confidence et l’intimité d’une relation père-fils aussi inébranlable que fragile.

Lire la suite de la critique

Super Bowl – The show must go on

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

«Super Bowl». Ce terme, vous l’avez sans doute déjà entendu, sans jamais vraiment comprendre de quoi il s’agissait. Année après année, un engouement médiatique accompagne le «Super Bowl» – soit la finale du championnat de football américain – même sur le Vieux Continent, pourtant tellement étranger à ce sport qui peine à traverser l’océan Atlantique.

Continuer la lecture de →

«Green Book: Sur les routes du Sud»

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

«Les Noirs adorent le poulet frit.»

Tony travaille comme videur dans un cabaret; sa carrure est on ne peut plus adaptée au métier. Mais voilà que l’établissement va fermer ses portes. Réputé pour s’arranger en toute situation – parce que c’est un baratineur et surtout parce que c’est un vrai rital – il est recommandé au pianiste virtuose Don Shirley. Il faut à ce musicien noir non seulement un chauffeur pour sa tournée dans le Sud, mais également quelqu’un qui veille sur lui. Nous sommes en 1962, et le racisme est plus que présent. Un rital et un négro sur les routes du Sud, est-ce possible? Il faut croire que oui, puisque Green Book: Sur les routes du sud ne raconte rien d’autre qu’une histoire vraie. 

Continuer la lecture de «Green Book: Sur les routes du Sud»

Midterms, Donald Trump et la fin de l’empire

Le Regard Libre N° 45 – Diego Taboada

Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis ont mis en exergue la fracture séparant deux Amériques. Plus généralement, la situation aux Etats-Unis correspond peut-être aussi à l’étiolement moral d’un empire en perte d’influence constante.

Après de longues et intenses semaines de campagne aux Etats-Unis, les urnes ont parlé. Les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des Représentants (Chambre basse), perdue en 2010, mais le Sénat reste aux mains des républicains. Peu de surprise cette fois-ci, contrairement au choc qu’avait provoqué l’élection de Donald Trump deux ans auparavant. Les démocrates et progressistes de tous bords se sont réjouis de leur «victoire», qui leur permettront enfin selon eux de mettre des bâtons dans les roues à un président qui jusqu’alors n’avait aucune opposition institutionnelle réelle. La question du lancement d’une enquête visant M. Trump et ses relations avec la Russie devient enfin possible. Plus symboliquement, les médias retiendront l’élection d’un bon nombre de femmes, souvent issues des minorités ethniques – amérindiennes, musulmanes ou encore ouvertement homosexuelles.

Continuer la lecture de Midterms, Donald Trump et la fin de l’empire

Le défi pour la Chine… et pour le monde

Le Regard Libre N° 44 – Clément Guntern

Il ne fait de doute pour plus personne: le sort du monde se jouera de plus en plus en Asie. Parmi les pays qui comptent, la Chine semble bien se détacher. Malgré sa brillante réussite économique, le pays devra répondre à de nombreux défis politiques, économiques et sociaux.

Continuer la lecture de Le défi pour la Chine… et pour le monde

«Portnoy et son complexe»

Le Regard Libre N° 43 – Jonas Follonier

Dossier spécial Philip Roth (4/4)

Un petit livre incontournable que Portnoy et son complexe, roman de 1969 ayant valu à l’Américain Philip Roth sa sulfureuse notoriété. L’auteur avait déjà publié un recueil de nouvelles dix ans plus tôt, Goodbye, Columbus, qui n’avait pas obtenu le succès. Néanmoins, les thèmes obsessionnels de Roth étaient déjà présents, à commencer bien sûr par la judéité. Obsessionnel, cet écrivain l’est assurément, comme tous les génies. Imaginez un Tarantino qui ne fût pas obsessionnel, de même qu’un Proust, un Polnareff, un Flaubert ou un Kubrick. Et il est une obsession qui parcourt tout Portnoy et son complexe: celle du sexe.

Continuer la lecture de «Portnoy et son complexe»

L’«Indignation» de Philip Roth

Le Regard Libre N° 43 – Alexandre Wälti

Dossier spécial Philip Roth (3/4)

Mourir bêtement d’un coup de baïonnette par refus de subordination à n’importe quel ordre moral. Finir déchiqueté sur le champ de bataille comme un bout de viande parce qu’on a refusé l’inculcation d’une quelconque tradition. Est-ce que cela en vaut la peine? La question fait écho au terme «indignation» – le sentiment de colère qui soulève une action qui heurte la conscience morale, le sentiment de la justice – titre du roman de feu Philip Roth.

Continuer la lecture de L’«Indignation» de Philip Roth

«Pastorale américaine», un ouvrage qui dit tout

Le Regard Libre N° 43 – Loris S. Musumeci

Dossier spécial Philip Roth (2/4)

«Deux cent cinquante millions de personnes mangent une dinde unique et colossale, qui nourrit tout le pays. On met entre parenthèses les mets bizarres, les pratiques bizarres et les particularismes religieux, entre parenthèses la nostalgie trimillénaire des Juifs, et chez les chrétiens le Christ, sa croix et sa crucifixion ; chacun, dans le New Jersey et ailleurs, met son irrationalité en veilleuse mieux que tout le reste de l’année. On met entre parenthèses griefs et ressentiments, et pas seulement les Dwyer et les Levov, mais tous ceux qui, en Amérique, soupçonnent leur voisin. C’est la pastorale américaine par excellence ; cela dure vingt-quatre heures.»

Pastorale américaine (1997) est une révélation. Elle est une révélation de Philip Roth pour ceux qui, comme moi, n’avaient jamais lu l’auteur auparavant. Elle est aussi la révélation d’un roman on ne peut plus complet dans ses thèmes et où le style parle vrai. Elle est par là la révélation d’une œuvre d’art, qui s’érige indéniablement en authentique chef-d’œuvre de la littérature.

Continuer la lecture de «Pastorale américaine», un ouvrage qui dit tout

L’unilatéralisme et les dangers de la méthode Trump

Le Regard Libre N° 42 – Clément Guntern

Depuis les débuts de la politique étrangère des Etats-Unis sous l’ère Trump, un terme est revenu sur le devant de la scène: l’unilatéralisme. Celui-là même que le système international avait tenté de réduire et qui tend à reprendre sa place alors que les défis de notre monde globalisé pressent.

Continuer la lecture de L’unilatéralisme et les dangers de la méthode Trump