Archives par mot-clé : états-unis

Comment la globalisation a marqué le retour de la puissance et de la force

Le continent de la globalisation

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Le Joker, représentatif de nos distances politiques

Le Regard Libre N° 60 – Jonas Follonier

Le personnage du Joker, outre ce qu’il donne à réfléchir sur le plan cinématographique comme sur le plan philosophique, est révélateur d’un certain nombre de tensions politiques, que l’on pourrait réunir sous la notion de «distances».

Lire la suite de l’article

«Dark Waters»: la lutte continue!

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Quel film! Mais quel film! Je ressors de la séance totalement révolté, remonté, indigné. Et admiratif. Non seulement le sujet de Dark Waters est prenant parce qu’il relate une réalité qui nous concerne tous et qui a bien cours encore aujourd’hui, mais aussi parce qu’il est porté par un travail de réalisation, de photographie et d’interprétation brillant.

Lire la critique

Alain Mabanckou: «Je crois en l’univers littéraire qui rappelle toujours d’où l’on vient»

Rencontre avec l'auteur à succ

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Richard Jewell: le nouveau héros obèse de Clint Eastwood

Les mercredis du cinéma – Antoine Bernhard

L’âge semble ne pas pouvoir l’atteindre. Clint Eastwood revient encore et une fois avec son traditionnel film annuel. Cette fois, il se penche sur l’histoire de Richard Jewell. Un homme sans histoire, archétype du héros déchu, précipité en Enfer par une machine politico-médiatique sans scrupule. Clint Eastwood dit: «L’histoire de Richard Jewell m’a intéressé parce que c’était quelqu’un de normal, un Monsieur tout-le-monde. Il n’a jamais été poursuivi, mais il a été largement persécuté.»

Lire la suite de la critique

Macron et l’Europe de la puissance

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

Le 7 février dernier, Emmanuel Macron a prononcé un discours devant l’Ecole de guerre à Paris au sujet de la stratégie de défense et de dissuasion nucléaire française; passage obligé pour les présidents de la Ve République, durant lequel ils exposent leur vision stratégique. Un sujet peut-être un peu suranné à première vue, en ce qu’il a pour objet une technologie tant décriée: l’arme nucléaire. Cependant, cette prise de position s’inscrit dans un mouvement bien plus large qui commence enfin à émerger à travers l’Europe, en grande partie à l’initiative de la France d’ailleurs.

Lire la suite de la chronique

«Unbelievable»: puisque l’on vous dit que cette histoire est vraie…

Le Netflix & chill du samedi – Lauriane Pipoz

Unbelievable vous raconte en huit épisodes une invraisemblable affaire de viols en série presque parfaits. Aux Etats-Unis, un criminel méticuleux trouve le moyen de tirer profit des dysfonctionnements du système policier. Ajoutez-y une victime peu crédible, une immense coïncidence et des enquêteurs fins psychologues: avec un peu de suspense, voilà tous les ingrédients pour une bonne série. Mais cet article va vous convaincre qu’elle est vraiment excellente.

Lire la critique

Seriez-vous prêts à croire au retour du «Messiah»?

Le Netflix & chill du samedi – Loris S. Musumeci

L’attente ardente du retour de Jésus-Christ, le Messie, est chantée chaque dimanche dans les églises chrétiennes du monde entier. Les Juifs, n’ayant pas reconnu en Jésus de Nazareth la figure du Sauveur, attendent encore et toujours leur Messie. En islam, particulièrement dans sa branche chiite, on attend Al Mahdi. Une sorte de Messie lui aussi, qui sera douzième et dernier imam, dernier successeur du prophète Mahomet. Allah l’enverra sur Terre dans une période de troubles, vers la fin des temps derniers.

Lire la suite de la critique

«Scandale»: beaucoup d’agitation, peu de bruit

Les mercredis du cinéma – Kelly Lambiel

Le timing est parfait, on ne peut le nier. Alors que Harvey Weinstein comparaît en justice et que le procès de destitution de Donald Trump a débuté, Scandale, qui relate des faits réels ayant défrayé la chronique américaine en 2016, paraît sur nos écrans. Depuis maintenant quelques années, Hollywood s’approprie fréquemment les frasques politiques ou financières des grands de ce monde. Et, en parallèle, le féminisme teinte de façon toujours plus forte le cinéma actuel. Jay Roach propose ici de réunir ces deux tendances pour enfin placer la phallocratie au cœur d’une œuvre cinématographique. Une première – il me semble – nécessaire et qui ouvrira la voie à d’autres – je l’espère – pourvue de certaines qualités mais aussi de défauts certains.

Lire la critique