Archives par mot-clé : berne

La bourse suisse dans la panade 

Les lundis de l’actualité – Bernard Frossard

En cette saison caniculaire, un froid s’est jeté sur les relations Suisse-Union européenne. Ce jeudi 27 juin, Berne a décidé d’imposer l’obtention d’une reconnaissance aux places financières européennes si elles veulent continuer à négocier des titres suisses. De son côté, la commission européenne annonce le non-renouvellement de l’équivalence boursière pour notre pays.

Lire la chronique
Publicités

« Altes Tramdepot », là où la bière bernoise coule à flots

Les vendredis de la microbrasserie – Jonas Follonier

Il n’y a pas qu’en Suisse romande que la bière, boisson divine s’il en est, se décline en d’innombrables formules artisanales. En Suisse allemande, plus de trois cents microbrasseries se placeront sur votre sentier du pèlerin assoiffé. Bien heureusement, depuis le mois d’avril, Le Regard Libre a pris l’initiative de faire ce chemin à votre place : nul besoin d’enfiler vos souliers et de fondre sous un soleil atroce, nous vous présentons chaque semaine des niches brassicoles fort diverses qui vous permettront directement de vous diriger vers celles qui parlent le plus à votre gorge. Oui, car si la gorge est l’instrument des chanteurs, elle aussi celui des buveurs de bière. Et vous admettrez que ces personnes-là sont souvent les mêmes.

Continuer la lecture de « Altes Tramdepot », là où la bière bernoise coule à flots

« 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

Le Regard Libre N° 40 – Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Vous parlez jeunesse ? Ils vous répondent culture ! L’équipe de « 20 ans 100 francs » étend son offre en donnant la possibilité aux jeunes de cinq cantons, jusqu’à vingt-et-un ans, de bénéficier de la grande majorité des événements culturels pour seulement cent francs.

Continuer la lecture de « 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

Prix suisses de littérature 2018

Le Regard Libre N° 36 – Jonas Follonier

Le jeudi 15 février dernier s’est tenue à la Bibliothèque nationale suisse, à Berne, la sixième cérémonie de remise des Prix suisses de littérature. Ceux-ci se composaient de sept Prix littéraires décernés à des auteurs des quatre régions linguistiques du pays parmi une liste de cent dix livres, d’un Prix spécial de traduction ainsi que du Grand Prix suisse de littérature. Le Regard Libre a pu assister à une très belle soirée placée sous le signe des lettres, de l’humanisme et de l’esthétique.

Continuer la lecture de Prix suisses de littérature 2018

Tourisme électoral, oui, et alors ?

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

Dévoilée par le Tages Anzeiger, la polémique n’est pas prête de se dégonfler. Traitant Moutier de République bananière  terme péjoratif qui sous-entend qu’une ploutocratie règne sur un Etat clientéliste et peu transparent le journal alémanique est encore une fois au cœur de l’actualité. Après « l’affaire Broulis » et la pseudo-controverse Isabelle Moret, voilà un nouvel article au potentiel intéressant. C’est que la question est sujette à émotions. Continuer la lecture de Tourisme électoral, oui, et alors ?

Moutier, ville jurassienne : ils ont choisi

Regard sur l’actualité – Léa Farine

A l’heure où j’écris ces lignes, on sait que Moutier, petite ville située selon son slogan au « cœur du jura », a décidé à une courte majorité de se rallier à ce canton. Le scrutin clôt presque définitivement un conflit vieux de deux siècles, puisque c’est en 1815 que les anciennes terres de l’Évêché de Bâle sont annexées par le canton de Berne. Bien plus tard, dans la deuxième moitié du XXe siècle, la question identitaire resurgit et flambe, ce qui débouchera, après une longue période de tension, sur l’entrée en souveraineté de la République et Canton du Jura en 1979.

Or, ces derniers temps, de façon moins violente que dans les années 70 mais avec tout de même une certaine animosité larvée, le climat n’était pas serein, à Moutier. Ce n’était pas à moi, ni à quiconque d’ailleurs, sinon les principaux intéressés, de déterminer, par le vote, qui des séparatistes ou des loyalistes avait raison ou tort. Mais ce que l’on peut dire et redire, c’est à quel point les questions identitaires sont toujours liées, de façon ambivalente, à la fois à la sécurité et à la lutte. En effet, il est vital, pour l’animal social qu’est l’être humain, de se sentir appartenir à une communauté, religieuse, linguistique, nationale ou encore familiale, plus ou moins inclusive selon les sensibilités personnelles. Continuer la lecture de Moutier, ville jurassienne : ils ont choisi

Du cran, du cœur, victoire ! – Rencontre avec Philippe Nantermod

Le Regard Libre N° 12 – Jonas Follonier

Le valaisan Philippe Nantermod accède au Conseil national à l’âge de 31 ans. Son élection, le Chablaisien Philippe Nantermod la mérite par son engagement : vice-président des jeunes libéraux-radicaux suisses de 2007 à 2012 puis co-président de 2012 à 2013, député suppléant au Grand Conseil valaisan de 2009 à 2013 puis député, secrétaire général de l’Union des indépendants de 2012 à aujourd’hui… Son parcours pousse à l’admiration. Son slogan : « Du cran, du cœur, toujours. » Un mois après les résultats, Philippe Nantermod a répondu à nos questions dans son étude d’avocat, à Sion.

Jonas Follonier : Vous avez obtenu votre élection ; mais le PLR n’a pas obtenu ses deux sièges. Vous attendiez-vous à ce scénario ?

Philippe Nantermod : Je dirais que c’était une possibilité envisageable, mais malheureuse. Nous avons fait des erreurs stratégiques, des erreurs de travail. Pour le dire crûment, on n’a pas fait une bonne campagne. Mon élection est une victoire personnelle, mais un échec de groupe.

Comment interprétez-vous la nouvelle poussée de l’UDC ?

Continuer la lecture de Du cran, du cœur, victoire ! – Rencontre avec Philippe Nantermod