Archives par mot-clé : élégance

Un génie «dé-robé» par Loïc Prigent

Les bouquins du mardi – Anaïs Sierro

A l’heure où les défilés de mode sont mis à mal par les mesures sanitaires, je vous propose d’y plonger votre imagination. Mettez-vous dans la peau d’un invité de marque au premier rang d’un catwalk mondain d’une grande maison de couture française ou milanaise. Découvrez-y l’élégance soyeuse d’une robe sur mesure ou d’un trois-pièce design, les saveurs des petits-fours d’un traiteur réputé ou encore la délicate caresse d’une gorgée bullée de champagne hors de prix. Mais surtout, tendez l’oreille aux babillements alentours, aux jacassements anoblis et aux piaillements m’as-tu-vu?. C’est ce goût-ci que le célèbre journaliste de mode français, Loïc Prigent, a décidé de nous servir sur toast caviar et rondelles d’œufs véganes acérés.

Lire la chronique (en libre accès)

L’attitude libérale

Le Regard Libre N° 57 – Jonas Follonier

Il ne sera ni question ici d’un système économique, ni d’une philosophie politique, ni d’une idéologie: il sera question d’une attitude, l’attitude libérale. Si le libéralisme classique se base sur les principes de propriété privée, de responsabilité individuelle et de consentement collectif, il n’est garant d’une société ouverte – nous ne parlerons pas de société «inclusive», adjectif prisé par les progressistes de tout poil – que s’il pose comme autre condition à la vie en commun le principe de tolérance.

NEWSLETTER DU REGARD LIBRE

Recevez nos articles chaque dimanche, gratuitement!

La tolérance, contrairement à ce que l’on peut croire, surtout actuellement, ne revient pas à tout accepter; au contraire. Etre d’accord avec le fait qu’autrui pense différemment, ce qui est typique de l’esprit de tolérance, n’implique pas d’être d’accord avec sa pensée. C’est précisément l’inverse: on tolère par définition une chose que l’on n’approuve pas, ou une personne aux idées ou aux agissements  différents des siens. Il ne me viendrait pas à l’idée de «tolérer mes propres convictions» ou de «tolérer des gens admirables en tous points».

Lire la suite de l’éditorial

«Mary Shelley»: l’élégance à l’état pur

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Virginia Eufemi

Rares sont les fois où l’on sort du cinéma bouleversé par la qualité du long-métrage que l’on vient de visionner. Ce fut le cas avec le biopic Mary Shelley, présenté cette semaine en première suisse, dans la catégorie « Films of the third kind » au NIFFF.

Continuer la lecture de «Mary Shelley»: l’élégance à l’état pur