Archives par mot-clé : fribourg

B77: «Les concerts, ce n’est pas quelque chose qui nous touche»

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

B77, duo musical d’électro psychédélique, s’est produit le mardi 22 juillet au Paléo festival. L’occasion pour nous de rencontrer ce groupe fribourgeois formé de Léopold et de Luca avant leur show audiovisuel. Les deux artistes mystérieux, se décrivant plutôt comme des amoureux des disques désireux d’écrire leur musique «dans leur bulle», nous ont tout de même confié quelques informations sur leur façon de voir la scène au détour d’un entretien sur la réalisation de leurs sons.

Lire l’entretien
Publicités

Bienvenue dans «L’Oracle des loups»

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

La dernière création d’Olivier Beetschen est un polar qui se situe à Fribourg. Après deux recueils de poèmes et deux polars, le lausannois s’attèle à un récit qui mêle meurtre, drogue, amour et – sa spécialité – légende. Même s’il peut être facile de se perdre à travers les divers axes de lecture des aventures de René Sulic, enquêteur-star de la Sûreté de Fribourg, ce roman fribourgeois vaut certainement le détour – en particulier si vous affectionnez la Basse-Ville, les légendes, les belles plumes, ou les trois.

Lire la critique

Rencontre avec Thierry Jobin, amoureux du cinéma et directeur artistique du FIFF

Le Regard Libre N° 50 – Loris S. Musumeci

Thierry Jobin est malade. Il a la maladie d’amour. Pour le cinéma. Et attention, parce qu’il est contagieux. Impossible de ne pas se passionner en discutant avec lui, pour découvrir des films et un autre cinéma. En nous racontant son parcours, il dresse un bilan positif de la dernière édition du Festival International de Films de Fribourg (FIFF) qui s’est tenue du 15 au 23 mars derniers. Sans manquer non plus de nous faire part d’épisodes délicieux et de ses rêves pour les éditions à venir. 

Lire l’entretien

Au Café, une soif de société

Le Regard Libre N° 46 – Loris S. Musumeci

Le Musée d’art et d’histoire de Fribourg (MAHF) propose une exposition hors-norme. Si, de manière générale, l’institution fait toujours preuve d’une très grande qualité dans son travail, elle atteint ici les sommets de la réussite en livrant au visiteur une part affective de son quotidien, à savoir le café, comme lieu social. Entre histoire, réflexion, divertissement et art: «Au Café, une soif de société». A ne manquer sous aucun prétexte, jusqu’au 17 mars 2019 (infos pratiques en fin d’article).

Lire l’article

« 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

Le Regard Libre N° 40 – Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Vous parlez jeunesse ? Ils vous répondent culture ! L’équipe de « 20 ans 100 francs » étend son offre en donnant la possibilité aux jeunes de cinq cantons, jusqu’à vingt-et-un ans, de bénéficier de la grande majorité des événements culturels pour seulement cent francs.

Continuer la lecture de « 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

Myriam Wahli et la fulgurance de l’enfance

Le Regard Libre N° 39 – Alexandre Wälti

Une voix d’enfant qui traverse les champs en toute insouciance malgré la gravité de la réalité. La phrase ébauche un résumé de Venir grand sans virgules de Myriam Wahli. Un premier roman qui est coloré d’inventivité littéraire et d’émotions contrastées. L’occasion de la rencontrer et de découvrir plus attentivement l’univers scintillant qui pétille dans ses mots.

Continuer la lecture de Myriam Wahli et la fulgurance de l’enfance

Michael Mooleedhar, un cinéaste qui apporte à Fribourg la danse et l’insouciance trinidadiennes

Le Regard Libre N° 38 – Loris S. Musumeci

Dreadlocks, chapeau et écharpe arborant les couleurs de la République de Trinité-et-Tobago. C’était la tenue de Michael Mooleedhar au Festival International de Films de Fribourg. Le cinéaste y a présenté son premier long-métrage : Green Days by the River, adaptation du roman éponyme de Michael Anthony. Rencontre au rythme de la danse et de l’insouciance.

Continuer la lecture de Michael Mooleedhar, un cinéaste qui apporte à Fribourg la danse et l’insouciance trinidadiennes

Aux sources du chant grégorien – Rencontre avec Damien Poisblaud

Le Regard Libre N° 39 – Giovanni F. Ryffel

Rares sont ceux qui connaissent le chant grégorien. Damien Poisblaud en fait partie. Non seulement il le connaît scientifiquement, mais il le pratique, renouant avec une tradition séculaire. Ce trésor du grégorien, il le transmet. Pour qu’il vive, et continue d’entonner la prière des fidèles. Rencontre à Fribourg lors d’une master class, haute en art et en spiritualité.

Continuer la lecture de Aux sources du chant grégorien – Rencontre avec Damien Poisblaud

Eduardo Nunes : « Vous pouvez composer un film comme vous composez une musique »

Le Regard Libre N° 38, dossier spécial FIFF 2018 – Loris S. Musumeci

« Tu verras, il est adorable », m’avait-on dit au service de presse. Cela s’est confirmé. Le réalisateur brésilien Eduardo Nunes a mis toute sa tendresse dans les images délicates et les sons précis d’Unicorn (Unicórnio) qu’il a présenté au Festival International de Films de Fribourg. Rencontre autour d’un café à l’Ancienne Gare, quartier général du festival.

Continuer la lecture de Eduardo Nunes : « Vous pouvez composer un film comme vous composez une musique »

Angélique Eggenschwiler: «Je conçois la langue comme un absolu»

Les lettres romandes du mardi – Jonas Follonier

Angélique Eggenschwiler est une étudiante en anthropologie et chroniqueuse au quotidien La Liberté. Native de Fribourg, elle a publié son premier ouvrage il y a deux ans aux Editions de l’Hèbe. Parfum de Térébenthine est un recueil de petits textes « adulescents », comme elle aime le préciser elle-même, se situant entre la prose et la poésie. Portés par la cohérence d’une tristesse sensuelle, ce sont de petits portraits humains que nous propose la jeune femme de vingt-cinq ans, que nous avons rencontrée la semaine dernière à Neuchâtel.

Continuer la lecture de Angélique Eggenschwiler: «Je conçois la langue comme un absolu»