Archives par mot-clé : lausanne

Sandrine Perroud sort son premier roman

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Active dans la vulgarisation scientifique, férue d’écriture journalistique et de musique à ses heures perdues, Sandrine Perroud, Lausannoise de trente-sept ans, sort Les esprits aux Editions de l’Aire. Son premier roman et l’intelligence qui se dégage de cette femme lorsqu’on discute avec elle annoncent un itinéraire littéraire prometteur.

Lire la chronique
Publicités

A Vidy, une nouvelle saison sous la bannière politique

Le Regard Libre N° 52 – Ivan Garcia

Le lundi 20 mai dernier, le théâtre de Vidy organisait la présentation de la première partie de la nouvelle saison 2019-2020. Dernière saison avant la rénovation du théâtre, celle-ci s’annonce riche en artistes de qualité et en spectacles engagés.

Lire l’article

Une danse lumineusement macabre

Le Regard Libre Nº 52 – Ivan Garcia

Au théâtre de Vidy, la mort occupe le plateau dans Forever, un spectacle entre danse et musique qui dévoile notre rapport à la finitude de nos existences, ainsi qu’à la possibilité de la vie éternelle.

Lire l’article

Entretien avec Guillaume Poisson, président du Cercle Littéraire de Lausanne

Le Regard Libre N° 50 – Ivan Garcia

Le lundi 1er avril 2019, au Cercle littéraire de Lausanne, nous rencontrons Guillaume Poisson, président du Cercle en question, historien professionnel et directeur scientifique d’un ouvrage récemment paru aux Editions Slatkine, Les trésors du Cercle littéraire de Lausanne, deux siècles de collections patrimoniales, 1819 – 2019. Monsieur Poisson a accepté de répondre à nos questions au sujet de cette institution lausannoise qu’est le Cercle littéraire; nous l’avons donc interrogé sur son intérêt pour celui-ci, le rôle de la société dans la vie lausannoise, ainsi que sur certains points évoqués dans le livre qu’il a dirigé.

Lire l’entretien

Galanterie, machisme et indifférence

Le Regard Libre N° 49 – Jonas Follonier

La galanterie est aujourd’hui considérée comme machiste, du moins par certaines féministes. Selon elles, cette forme française de savoir-vivre masculin à l’égard des femmes cacherait une vision sexiste où la femme serait traitée comme un être faible et fragile.

Or, la galanterie est une marque de civilité parmi d’autres et ne peut donc sérieusement que s’opposer à des réflexes balourds tels que le machisme ou la sauvagerie. Ce qui frappe quand on prend le métro à Lausanne ou à Paris, ce n’est pas le machisme de méchants hommes de droite blancs cis-genres occidentalo-centrés, mais tout simplement le manque de civilité de quelques «ouesh ouesh», de plus en plus nombreux. Ceux qui écartent leurs jambes en empiétant sur les autres sièges avec leur training insupportable.

Lire la suite de l’éditorial

Le jour de la marmotte

Les vendredis de la microbrasserie – Arthur Schneiter

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire! Lâchez tout et prenez un train, bus ou métro direction place de la Riponne. Haut lieu de la saison estivale lausannoise, terrasse extrêmement prisée au moindre rayon de soleil, la Grenette a rouvert ses portes au public mercredi et jeudi dernier. Démarrée en grandes pompes par un mini-festival de deux jours, la sixième saison du bar en plein air est officiellement lancée. Je m’y suis rendu hier soir afin de tâter le terrain, bière à la main.

Lire la chronique

Rencontre avec Claire May

Le Regard Libre N° 45 – Alexandre Wälti

La binationalité intrigue Claire May. Elle questionne notamment ce sujet dans Oostduinkerke au même titre qu’elle interroge les tiraillements intimes qui trouvent parfois leurs origines dans un certain déterminisme social et culturel à l’image de ses deux personnages principaux: Emma et Charles. C’est ce que l’on comprend au moment de fermer la dernière page du premier roman de l’écrivain belgo-suisse, paru aux Editions de l’Aire.

Continuer la lecture de Rencontre avec Claire May

Zélig, un caméléon dans la jungle universitaire

Les vendredis de la microbrasserie – Arthur Schneiter

Cette semaine, il n’est point question d’une brasserie locale… mais de plusieurs. Ou plutôt, d’un endroit qui en regroupe plusieurs. Pour les Neuchâtelois, l’adresse ne sonne peut-être pas comme une évidence, mais à Lausanne, Zelig est une institution. Fondée il y a presque trente ans par plusieurs étudiants de l’UNIL, l’association, qui se définit comme un «espace de rencontre» que comme un bar à proprement parler, réunit sous sa houlette une multitude d’activités.

Continuer la lecture de Zélig, un caméléon dans la jungle universitaire

Les Brasseurs: derrière le cliché, des bières artisanales

Les vendredis de la microbrasserie – Nicolas Jutzet

L’aventure de la chaîne Les Brasseurs remonte à 1997. Partie de Genève, elle s’étend désormais au travers de la Suisse romande. Pour preuve, son dernier établissement ouvert en 2015 à Sion. Manque encore le canton de Fribourg et le Jura, pour prendre parfaitement ses marques en Suisse romande. Toutefois, l’aspect artisanal de cette entreprise échappe parfois au passant. Pourtant, les bières sont brassées sur place, au vu et au su du client. Tout le processus est effectué sur place! L’aspect grandiloquent des établissements, le va-et-vient continu et l’aspect faussement international d’une partie de la carte expliquent sans doute cela. Une sorte de déconnexion entre la réalité et l’impression laissée.

Continuer la lecture de Les Brasseurs: derrière le cliché, des bières artisanales

La Brasserie d’Ouchy : créateurs de bières d’exception

Les vendredis de la microbrasserie – Nicolas Jutzet 

En cette période estivale qui se prête merveilleusement à la dégustation de bières, nous continuons notre tour de Romandie, à la découvertes des brasseries artisanales. Aujourd’hui, c’est à Ouchy, située au sud de la ville de Lausanne, au bord du lac Léman, que nous retrouvons Anthony, fondateur de la Brasserie d’Ouchy. Retour en quelques questions sur cette aventure, ses motivations, son analyse du milieu et les plans d’avenir. Continuer la lecture de La Brasserie d’Ouchy : créateurs de bières d’exception