Archives par mot-clé : sphère privée

« L’anonymat est un choix » 

Le Regard Libre N° 43 – Nicolas Jutzet

Dans son ouvrage Darknet, Gafa et Bitcoin, Laurent Gayard, enseignant et chroniqueur, revient sur l’apparition des différents acteurs qui accompagnent jour après jour notre vie. Les GAFA, pour Google, Apple, Facebook et Amazon. Sans oublier de retracer l’historique de l’infrastructure de l’écosystème qui permet à ces acteurs de se propager un peu partout dans le monde, et de plus en plus de venir s’immiscer dans notre intimité, grâce à l’exploitation de nos traces, soit de nos données.

Continuer la lecture de « L’anonymat est un choix » 

« Le Cercle », un mauvais scénario pour une bonne thématique

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Une rubrique partenaire de Cinérevue, l’émission cinématographique de NeuchVox. Prochain direct : lundi 7 août 2017, 20h30 – 21h00

Mae (la belle Emma Watson) vie une existence plutôt malheureuse. Son travail d’opératrice de « call center » dans une compagnie d’assurances se joint à la pitié qu’elle a pour son père atteint de scléroses en plaque. Tout s’illumine soudain lorsqu’une amie lui décroche un entretien pour un poste au sein d’une grande multinationale. Elle se fait embaucher.

Commence alors un flot de scènes montrant l’étendue du campus, l’ambiance et les codes qui y règnent. Mae découvre le charisme de Bailey (Tom Hanks), le directeur de The Circle, et se prend au jeu de la communauté, jusqu’à devenir la cobaye la plus dévouée de l’entreprise. Mais les velléités apparemment démocratiques de ce géant américain de la technologie tournent bientôt au cauchemar totalitaire. Continuer la lecture de « Le Cercle », un mauvais scénario pour une bonne thématique

Le scandale des médias

Le Regard Libre N° 20 – Jonas Follonier

S’il y a bien une grande erreur que commettent les médias aujourd’hui, c’est la manie consistant à raconter en long et en large le parcours et l’identité des terroristes.

En effet, le jour même où un attentat a été commis, les journalistes d’investigation, soucieux de gagner leur salaire auprès du service public ou parfois de leur employeur privé, s’empressent d’aller piocher le nom du coupable ainsi que ses informations générales (lieu d’habitation, origine, casier judiciaire, …) Je vais peut-être en surprendre plus d’un, mais qu’a-t-on à faire ne serait-ce que de son nom de famille ? Continuer la lecture de Le scandale des médias

Du cran, du cœur, victoire ! – Rencontre avec Philippe Nantermod

Le Regard Libre N° 12 – Jonas Follonier

Le valaisan Philippe Nantermod accède au Conseil national à l’âge de 31 ans. Son élection, le Chablaisien Philippe Nantermod la mérite par son engagement : vice-président des jeunes libéraux-radicaux suisses de 2007 à 2012 puis co-président de 2012 à 2013, député suppléant au Grand Conseil valaisan de 2009 à 2013 puis député, secrétaire général de l’Union des indépendants de 2012 à aujourd’hui… Son parcours pousse à l’admiration. Son slogan : « Du cran, du cœur, toujours. » Un mois après les résultats, Philippe Nantermod a répondu à nos questions dans son étude d’avocat, à Sion.

Jonas Follonier : Vous avez obtenu votre élection ; mais le PLR n’a pas obtenu ses deux sièges. Vous attendiez-vous à ce scénario ?

Philippe Nantermod : Je dirais que c’était une possibilité envisageable, mais malheureuse. Nous avons fait des erreurs stratégiques, des erreurs de travail. Pour le dire crûment, on n’a pas fait une bonne campagne. Mon élection est une victoire personnelle, mais un échec de groupe.

Comment interprétez-vous la nouvelle poussée de l’UDC ?

Continuer la lecture de Du cran, du cœur, victoire ! – Rencontre avec Philippe Nantermod

Le bien social, pour tous ou pour chacun ?

Le Regard Libre N° 11 – Loris S. Musumeci

A vos urnes, prêts, partez ! Et le coup de revolver qui retentit dans le cœur de tout électeur. S’il est alors une période particulièrement intéressante pour s’interroger sur l’affaire publique, c’est bien celle-ci. Les chambres du national sont renouvelées. Très bien, mais à quoi bon ? Plus profondément, on peut aller jusqu’à se demander quel est le rôle de la politique. Philosophiquement, cette quête intellectuelle rejoint au plus intime d’elle-même la question du bien ; en le considérant, de toute évidence, au service du citoyen. C’est à ce point, en fait, qu’il devient autant complexe que difficile à penser. En effet, si l’on considère le bien social, il faut aussi réfléchir tantôt à la responsabilité politique du bonheur de l’homme – dans quelle mesure ce bien proposé pourra-t-il combler l’homme ? – tantôt au détachement du public face au privé au nom du respect de la liberté de chacun. De plus, en parlant du citoyen comme destinataire de ce bien, il est primordial de comprendre en quoi et comment il l’est. Cherche-t-on un bien pour tous, dans la collectivité et sans intimité, ou un bien pour chacun, dans la proximité, voire la filiation à l’Etat ? En somme, quel comportement du bien social ? Pour tous ou chacun ? Continuer la lecture de Le bien social, pour tous ou pour chacun ?