Archives de catégorie : Art contemporain

Quand l’art contemporain s’adonne à sa propre satire

DOSSIER IRONIE, Aude Robert-Tissot | Un centre d’art contemporain imaginaire? Serions-nous, une fois de plus, victimes d’une supercherie de l’époque? Absolument pas. C’est le concept très sérieux du Kunsthausneverland. Un centre d’art contemporain en tant que tel, dirigé par un collectif d’artistes proposant une réelle programmation. La spécificité? C’est sur la toile, plus précisément sur Instagram, que se déroulent les expositions. Réflexion autour d’un espace innovant qui développe une satire profonde de l’art contemporain en usant de photomontages en forme de pied de nez aux internautes.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Coghuf, l’artiste qui danse sur le «Röstigraben»

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Coghuf, de son vrai nom Ernst Stocker, est l’un des peintres suisses majeurs du XXe siècle. Et pourtant, le premier ouvrage retraçant l’entièreté de son œuvre vient seulement de paraître. Au-delà de l’indéniable importance d’une monographie consacrée à un tel artiste pour l’histoire de l’art, elle a la particularité d’avoir été pensée sans barrières, à l’image de la réception de l’œuvre de l’artiste. Que l’on soit du côté de Bâle, sa ville natale, ou des Franches-Montagnes, sa région d’adoption, tout le monde est unanime: Coghuf a été oublié et son œuvre mérite d’être remise en lumière. Chose faite, grâce à un travail de grande ampleur rendu possible par l’expertise du directeur de l’ouvrage, le docteur en histoire de l’art Yves Guignard, complété d’une approche novatrice quant au bilinguisme de l’ouvrage.

«XXL»: une exposition multisensorielle

XXL, le dessin en grand est l’exposition du moment au Musée Jenish de Vevey. Jusqu’au 27 février, plongez dans un univers en noir et blanc et coloré, de fusain, de pastel, d’encre et de graphite, de hachures, d’effleurements et de pointillisme au sein d’œuvres tantôt planes, tantôt tridimensionnelles. Une visite multisensorielle grâce au grand format et à une balade musicale.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Van Gogh mis au service du marketing de l’expérience

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Van Gogh fait partie des artistes dont l’œuvre et la vie fascinent tous les publics. Inconnu de son vivant, son succès a pourtant été fulgurant après sa mort et son génie a été reconnu à large échelle, le plaçant comme l’un des plus grands artistes de tous les temps. Aujourd’hui, c’est au tour des expositions immersives multimédia d’utiliser l’œuvre et le mythe de l’artiste maudit, pour nous vendre du sensationnel: bienvenue dans le marketing de l’expérience.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Pourquoi continuer de se rendre dans les foires d’art contemporain?

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Du 20 au 26 septembre dernier s’est tenue la plus grande et prestigieuse foire d’art contemporain, Artbasel, le rendez-vous international du monde de l’art et des collectionneurs. Des millions brassés comme à l’accoutumée, pourtant sans grand renouvellement artistique. Les plus grandes galeries se sont sagement assises sur leurs artistes phares, ne prenant aucun risque pour cette édition. Mais alors, à quoi bon dépenser un peu moins de cent francs lorsque l’on est un simple amateur d’art? Pour se laisser surprendre. Car oui, même si Artbasel ne vient pas transcender le monde de l’art cette année, nous pouvions y constater une intéressante tendance pour… la figuration.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

L’art contemporain en piètre état par l’activisme de Piotr Pavlenski

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Nous sommes en février 2020, Benjamin Grivaux est alors en pleine ascension pour la mairie de Paris, lorsqu’il se retrouve au cœur d’une polémique: des vidéos intimes de lui avec une jeune femme envahit la toile. Une fois celles-ci devenues virales en quelques heures, Grivaux sera contraint de démissionner devant l’ampleur du scandale. De quoi l’accuse-t-on? D’adultère. Mais surtout d’hypocrisie. Rien de bien méchant ni de nouveau dans le tabloïde des personnalités politiques françaises. Piotr Pavlenski, le diffuseur de la vidéo, est un performeur russe, séjournant en France depuis 2017 en tant que réfugié politique. Un artiste qui vient de franchir les limites déjà bien entamées de l’artivisme, prenant l’art contemporain en otage pour dénoncer non plus un Etat autoritaire mais un adultère, en adoptant un discours réactionnaire.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Rencontre sur papier au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | A la genèse d’une exposition collective se cache bien souvent une rencontre. Alors qu’elle séjourne de manière générale entre le commissaire de l’exposition et les artistes, ou du moins avec leur travail, parfois, la rencontre, la vraie, demeure entre les artistes invités. A la vue d’une des œuvres exposées au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel, une intuition émerge: la rencontre entre deux artistes se distingue des autres; elle semble individuante.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Smallville sort les griffes

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Pablo Picasso, alors en pleine gloire, dessina un jour dans un restaurant un croquis à même la nappe. Le patron de l’établissement lui proposa de lui offrir son repas en contrepartie de son dessin et de sa signature. Picasso répondit très amusé et pas dupe qu’il pouvait s’acquitter de son repas avec son dessin, mais qu’il ne cherchait pas à acheter tout le restaurant avec sa signature. Une anecdote qui en dit long sur la place de la signature dans le marché de l’art et du vif intérêt qu’elle suscite chez les collectionneurs. Exposée fièrement, telle une part sacrée de son créateur, la signature représente souvent bien plus qu’une simple authentification. Reflet de la personnalité, l’autographe ou plus généralement la griffe peut posséder une certaine qualité plastique et esthétique. «Signatures (X)» est une exposition d’art contemporain du collectif d’artistes neuchâtelois Smallville.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)