Archives par mot-clé : chroniques de personnalités

Pendant ce temps, au Liban, l’anxiété est figée sur les visages

Le Regard Libre N° 78 Sophie Woeldgen

Chaque mois, retrouvez la chronique d’une des personnalités qui nous font le plaisir de prendre la plume en alternance. La journaliste indépendante Sophie Woeldgen nous raconte depuis le Liban comment ce pays tente de se reconstruire.

Lire la chronique (en libre accès)

«Las de penser la crise, nous nous sommes mis à la réciter»

CHRONIQUE, Quentin Mouron | Dans sa lettre à Jamblique, Porphyre le mettait en garde contre la tentation d’accéder à Dieu – ou à l’Un – autrement que par l’usage patient de la raison. Dans sa réponse, connue sous le nom de «De Mysteriis», Jamblique défend sa propre compréhension de l’union avec Dieu qui, dit-il, ne peut se faire ni par la compréhension de la théologie, ni par la maîtrise des concepts philosophiques, mais bien par la pratique active de la théurgie. L’emploi de la discursivité rationnelle – et, partant, de la dialectique – se voit ainsi subordonné à la pure scansion des formules magiques et des invocations, les mots acquérant le statut de reliques enchantées maniées pour leur sonorité, pour leur matérialité, en dehors de toute exigence sémantique, en dehors de tout système linguistique.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

La lecture de Pascal Couchepin: «Les Vertus du Nationalisme»

CHRONIQUE LONG FORMAT Pascal Couchepin | Israël a été plusieurs fois ces derniers mois au centre de l’attention publique, pour sa réponse aux défis de la pandémie, ou ses difficultés politiques – la dernière actualité en date, funeste, est aussi la plus marquante. Le système électoral israélien ne permet pas de dégager des majorités claires.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Au Liban avec Sophie Woeldgen: Petits arrangements affectifs

CHRONIQUE, Sophie Woeldgen | C’est une histoire banale au Liban. Celle d’une fille qui passe d’une dépendance à une autre. De celle de son propriétaire à celle d’un mari. Mais Sandra, un petit sourire timide au coin des lèvres, le regard fuyant, se dit heureuse. Originaire de Madagascar, elle a rencontré un Libanais, un musulman, qui veut l’épouser. En contrepartie, elle doit se couvrir et ne peut plus sortir comme elle le souhaite. Des conditions que ses compatriotes trouvent normales: il l’aide financièrement et lui permet d’envoyer de l’argent à sa famille restée au pays.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Le film de Roland Jaccard: Un coup de chapeau à Lausanne

CHRONIQUE, Roland Jaccard | Chaque mois, retrouvez la chronique de l’une des personnalités qui nous font le plaisir de prendre la plume en s’alternant. L’écrivain Roland Jaccard relate son film préféré, aussi peu crédible qu’il n’est politiquement correct: le film de sa vie.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Le monde selon Quentin Mouron: Les naturistes

CHRONIQUE, Quentin Mouron | La nature est à la mode. Soins naturels, nourriture biologique, broussailles de poils au torse et au cul, darwinisme social, transphobie orageuse, l’obsession naturiste prend des formes diverses et touche des groupes sociaux hétérogènes, parfois hostiles entre eux. Qu’y a-t-il de commun entre le cadre urbain possédé par la nourriture biologique et l’homophobe bas de plafond qui considère qu’il y a «quelque chose de louche à voir deux mecs se galocher»? Qu’y a-t-il de commun entre celui qui revendique de laisser crever les vieux du coronavirus et celui qui ne «s’épilera jamais nulle part parce que cela n’est pas naturel»? Demandez-leur, ils vous le diront: il n’y a aucun point commun.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

La lecture de Pascal Couchepin: «Le Choc démographique»

Le Regard Libre N° 71 Pascal Couchepin

Chaque mois, retrouvez la chronique d’une des personnalités qui nous font le plaisir de prendre la plume en alternance. Actualité, histoire, politique et philosophie: plongée dans les lectures de l’ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin.

Les Français ont une affinité particulière pour les questions démographiques. L’origine de cet intérêt, dans le passé, était lié à des considérations géostratégiques. Après la défaite de 1870, la vitalité démographique de l’Allemagne inquiétait. Mais déjà à la Renaissance, le grand juriste Bodin disait qu’il n’y a de richesse que l’Homme. Le spécialiste des fortifications de Louis XIV, Vauban, pensait que «la grandeur d’un souverain se mesure au nombre de ses sujets». Aujourd’hui, l’évolution démographique nourrit l’angoisse d’une partie de nos contemporains, convaincus d’assister au «grand remplacement» des «Européens de souche» par des immigrants venus d’autres cultures.

Lire la chronique (en libre accès)

Au Liban avec Sophie Woeldgen: Les silences de Beyrouth

CHRONIQUE, Sophie Woeldgen | Quatre mois après la double explosion qui a ravagé Beyrouth, les bruits du verre brisé et des pelleteuses se sont taris, tout comme cet espoir, issu des manifestations d’automne 2019 qui ont mené à la démission du premier ministre, Saad Hariri. En silence, on observe chaque matin que le rideau métallique de l’une ou l’autre échoppe ne se relève plus.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Le film de Roland Jaccard: Le suicide, une forme d’ascèse

LE FILM DE Roland Jaccard | Quand j’avais demandé à Cioran pourquoi il ne s’était pas suicidé (question toujours délicate à poser, surtout à un homme sur le déclin), il m’avait répondu: «J’ai laissé passer l’heure et maintenant il est trop tard….je n’ai plus le courage, ni la force de mettre un terme à ma vie… quelle erreur que d’avoir attendu!» Sans doute eût-il jugé cette erreur plus terrible encore s’il avait su le cauchemar qu’il allait endurer pendant des années. Le prix à payer pour avoir reculé devant la mort volontaire, s’il l’avait connu, l’aurait sans doute incité à prendre congé d’un monde qu’il vomissait mais qui, étrange paradoxe, ne cessait de l’émerveiller. D’autant que le vieillissement – et c’est l’un de ses traits terribles, note Drieu La Rochelle – vous donne la gaîté de cœur qui permet d’accepter comme allant de soi des retranchements sur les sens et sur le cœur considérés auparavant comme de monstrueuses avaries.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Le monde vu par Laure Mi Hyun Croset: les néologismes

ARTICLE LONG FORMAT, Laure Mi Hyun Croset | Comme si elle constituait le dernier rempart contre la barbarie, la langue française est souvent au cœur d’ardents débats. On l’accuse de s’appauvrir ou au contraire de se dégrader par l’ajout, cédant aux féministes, de termes peu euphoniques à son lexique ou de vocables anglais qui existent déjà dans la langue de Molière.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement