Archives par mot-clé : walt disney

Pamela L. Travers, la femme derrière Mary Poppins

Le Regard Libre N° 47 – Lauriane Pipoz

Le spectateur pourra être surpris d’apprendre que la dernière interprétation de la plus magique des nounous se rapproche en réalité de celle sortie tout droit de l’imagination de Pamela L. Travers et décrite dans ses romans des années trente. Bien plus que le premier film. Cette divergence entre l’histoire originelle et l’adaptation à l’écran a même donné lieu à l’une des négociations les plus houleuses de l’histoire du cinéma du XXe siècle, mise en images en 2013. C’est donc ici l’occasion de rappeler l’histoire de l’auteur atypique de Mary Poppins. Mais qui est donc cette femme qui avait osé s’opposer au puissant Walt Disney?

Lire l’article

«Ralph 2.0»: c’est parti les enfants, on va dans l’Internet!

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Les jeux d’arcade ont fait leur temps. L’Internet est arrivé, tel un univers dont «on ne sait jamais où il commence ni quand il finit.» Ralph est néanmoins satisfait dans sa vie de personnage de jeu. La journée, il fait son travail en se mettant à disposition des joueurs, et le soir il se repose, sirotant une bonne bière. Jamais seul! Sa meilleure amie, Vanellope, passe tout son temps à rire et à s’amuser avec son gros copain quand elle ne travaille pas. Elle vient d’un autre jeu: la course de voitures. 

Lire la suite de l’article

«Casse-Noisette et les Quatre Royaumes»: un film-féérie en deux actes

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

C’est la veille de Noël, la jeune Clara (Mackenzie Foy) reçoit de son père (Matthew Macfadyen) un présent que la mère de Clara, désormais défunte, avait préparé pour elle: un coffret argenté en forme d’œuf. Seul bémol, il manque la clef pour l’ouvrir. Ça tombe bien, parce que la famille doit se rendre à la somptueuse fête de Drosselmeyer (interprété par un magnifique Morgan Freeman), le parrain de Clara, et c’est lui-même qui a confectionné cet œuf. La recherche de cette clef entraînera la jeune fille dans un royaume peuplé de souris, de soldats et de doux et gentils habitants qui l’aideront dans sa quête. Mais attention, les apparences sont souvent trompeuses.

Continuer la lecture de «Casse-Noisette et les Quatre Royaumes»: un film-féérie en deux actes

«Jean-Christophe et Winnie»: enfance et quête de soi

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

«Jean-Christophe, quel jour on est?
Aujourd’hui, Winnie.
Oh! mon jour préféré!»

Un samedi après-midi pluvieux, la salle de cinéma est remplie d’enfants qui courent et jouent à cache-cache entre les rangées de sièges. Parents et grands-parents, armés de véritables seaux de pop-corn et autres friandises, ont amené leurs fratries, accompagnées de petits copains d’école, voir les (nouvelles) aventures des célèbres peluches Disney. Quelles peluches? Mais les amis de Winnie voyons! Le petit ours jaune au T-shirt rouge trop court et au cerveau trop petit. Mais ces enfants savent-ils encore de qui il s’agit? Connaissent-ils tous les habitants de la Forêt des Rêves bleus? On en douterait à voir leurs réactions…

Continuer la lecture de «Jean-Christophe et Winnie»: enfance et quête de soi

« Amour et Psyché » d’Omar Porras, un voyage dans l’empyrée

Le Regard Libre N° 38 – Thierry Fivaz

Les 27 et 28 mars derniers était présenté au Théâtre du Passage, à Neuchâtel, Amour et Psyché. Première création d’Omar Porras pour le TKM (2017) : retour sur un moment d’émerveillement.

Il y avait une fois une jeune femme qui s’appelait Psyché. Fille de roi, Psyché était si belle et si pure que son insolente et incomparable beauté en vint à provoquer la colère de Vénus, déesse de l’amour et de la beauté. Responsables du courroux divin : les charmes de la jeune femme. Ces derniers étaient si rares et si merveilleux qu’ils en allaient jusqu’à faire perdre la raison à ceux qui les avaient contemplés. Emerveillés, les hommes en vinrent à croire qu’ils tenaient en la jeune femme une Vénus nouvelle – et mortelle. C’est ainsi que, progressivement, les autels de la divinité furent délaissés au profit de ceux que l’on érigea en l’honneur de Psyché.

Continuer la lecture de « Amour et Psyché » d’Omar Porras, un voyage dans l’empyrée

« Ferdinand », un beau dessin animé dans le décor de l’Espagne

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

En 1938 sortait un court-métrage de Walt Disney mettant à l’honneur un taureau redoutablement musclé mais au cœur sentimental, porté davantage par le parfum des fleurs que par les combats de cornes. Voilà qu’apparaît sur les écrans de 2017 une adaptation de ce conte en long format, Ferdinand, qui fait renaître l’éloge de la différence et la dénonciation de la corrida sous un jour nouveau. La réalisation est assurée par Carlos Saldanha, à qui l’on doit les trois premiers L’Age de glace.

Grandissant dans une casa del toros aux côtés de copains combattifs, Ferdinand ne se plaît qu’à renifler la jolie fleur rouge qui se trouve dans la cour. Le jour où son père est emmené à l’arène, le jeune taureau s’enfuit dans la nature. S’ensuit une magnifique séquence où Ferdinand se fait adopter par une jeune fille d’horticulteur, qui se prend lui aussi d’affection pour l’animal. Le film présente ici sa partie la plus touchante et la plus esthétique. Continuer la lecture de « Ferdinand », un beau dessin animé dans le décor de l’Espagne