Archives de catégorie : Théâtre

Le théâtre du grincheux

Le Regard Libre N° 51 – Ivan Garcia

Dans un petit village autrichien, Bruscon, comédien d’Etat, emménage avec sa famille dans une auberge pour préparer la représentation d’une pièce qui l’a rendu fameux. Entre répétitions théâtrales et longs monologues cyniques et désabusés, Bruscon parle au grincheux en chacun de nous.

Lire l’article

Des plats inhumains

Le Regard Libre N° 51 – Ivan Garcia

Avec Le Dragon d’Or, Robert Sandoz et sa compagnie, L’outil de la ressemblance, élaborent une mise en scène dynamique pour livrer au public une fable politique qui place la focale sur la société contemporaine et la question des migrations.

Lire l’article

Programme Commun, les rêveries d’un gourmet scénique

Le Regard Libre N° 50 – Ivan Garcia

Du 27 mars au 7 avril derniers a pris place, à Lausanne, le festival international des arts de la scène, Programme Commun. L’occasion pour votre rédacteur de sélectionner pour vous, chers lecteurs, quatre pièces, parmi une vingtaine, afin de réfléchir sur le théâtre d’aujourd’hui.

Lire le dossier

La complainte du guerrier

Le Regard Libre N° 49 – Ivan Garcia

La nouvelle création de Frédéric Fisbach et Dieudonné Niangouna, Et Dieu ne pesait pas lourd…, a été présentée au Théâtre de Vidy entre le 19 et le 21 février 2019. Composé de vociférations énergiques, le drame met en scène le vaste réquisitoire d’un homme face à un monde corrompu.

Lire l’article

Le jour où mon Robot m’aimera…

Le Regard Libre N° 48 – Thierry Fivaz

Présenté pour la première fois en octobre 2018 au théâtre de Pully, Le robot qui m’aimait, objet composite – à la fois procès surréaliste et pièce de théâtre – s’est invité le 17 janvier dernier en terre genevoise au bâtiment des Forces Motrices. L’occasion de nous interroger sur les enjeux de l’intelligence artificielle dans notre société.

Lire l’article

A Nebia, un dîner presque (trop) parfait

Le Regard Libre N° 47 – Ivan Garcia

Le dîner est un spectacle de la O’Brother Company basé sur le roman Cendrillon d’Eric Reinhardt. Il met en scène un employé qui, fraîchement engagé, souhaite continuer à gravir les échelons de son entreprise; il invite alors son patron à dîner, mais la soirée tourne mal.

Lire l’article

« Amour et Psyché » d’Omar Porras, un voyage dans l’empyrée

Le Regard Libre N° 38 – Thierry Fivaz

Les 27 et 28 mars derniers était présenté au Théâtre du Passage, à Neuchâtel, Amour et Psyché. Première création d’Omar Porras pour le TKM (2017) : retour sur un moment d’émerveillement.

Il y avait une fois une jeune femme qui s’appelait Psyché. Fille de roi, Psyché était si belle et si pure que son insolente et incomparable beauté en vint à provoquer la colère de Vénus, déesse de l’amour et de la beauté. Responsables du courroux divin : les charmes de la jeune femme. Ces derniers étaient si rares et si merveilleux qu’ils en allaient jusqu’à faire perdre la raison à ceux qui les avaient contemplés. Emerveillés, les hommes en vinrent à croire qu’ils tenaient en la jeune femme une Vénus nouvelle – et mortelle. C’est ainsi que, progressivement, les autels de la divinité furent délaissés au profit de ceux que l’on érigea en l’honneur de Psyché.

Continuer la lecture de « Amour et Psyché » d’Omar Porras, un voyage dans l’empyrée

Van Gogh, si près du théâtre albeldien

Le Regard Libre N° 37 – Jonas Follonier

La pièce a été créée par la Compagnie Hussard de Minuit au Théâtre Interface, à Sion, du 2 au 11 mars 2018. Son sujet ? Les lettres épistolaires que se sont envoyées un certain Vincent van Gogh et son frère Théo. La mise en scène est signée Stéphane Albelda ; le célèbre peintre est incarné par Stéphane Liard. Ce spectacle visuel « si près de la nuit étoilée » sera rejoué du 5 au 17 juin 2018 à Lausanne.

Continuer la lecture de Van Gogh, si près du théâtre albeldien

Einstein raconté par l’union des arts

Le Regard Libre N° 37 – Jonas Follonier

Ponctué d’extraits de lettres écrites par Einstein, la pièce éponyme a mis à l’honneur le scientifique et sa folie créatrice le 1er mars dernier au Théâtre du Crochetan. Mis en scène par Stéphanie Boll, le spectacle a réuni théâtre, danse et musique. Impressions.

Une faible lumière apparaît peu à peu sur le plateau. Un homme court sur pattes s’avance sur la scène, très hésitant. On reconnaît Einstein aux cheveux bouclés du jeune comédien ainsi qu’à sa moustache. Il se met alors à dessiner ce qui ressemble à la courbe d’une fonction sur l’immense tableau noir qui trône parmi le décor. Puis, des symboles mathématiques aussi complexes que mystérieux, à une rapidité de plus en plus effrénée, au son d’une musique qui ne va pas s’arrêter.

Continuer la lecture de Einstein raconté par l’union des arts

« Frankenstein » revisité dans « La Fabrique des monstres »

Le Regard Libre N° 36 – Jonas Follonier

Jean-François Peyret, metteur en scène important dans le théâtre français des dernières décennies, tient depuis longtemps à proposer un théâtre sur le thème du destin technique de l’homme. Après avoir notamment monté les spectacles Le Traité des formes ou Ex vivo/In vitro avec le biologiste Alain Prochiantz, c’est une réadaptation du roman Frankenstein de Mary Shelley qu’il a montée en février dernier au Théâtre de Vidy à Lausanne. Rencontre.

Continuer la lecture de « Frankenstein » revisité dans « La Fabrique des monstres »