polémique / canceled

Aucune polémique n’est innocente

DOSSIER IRONIE, Antoine Bernhard | Partout, des groupes militants de gauche radicale patrouillent et sanctionnent d’un tombereau d’indignation tout écart au nouveau politiquement correct. Cela donne lieu à des polémiques qu’il est coutume désormais d’appeler «woke». Certes minoritaires, elles ne sont pas pour autant innocentes. Car, toujours plus nombreuses, elles font partie d’un projet politique dont il est important de comprendre la tactique. Analyse.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)