Archives par mot-clé : extrême gauche

Aucune polémique n’est innocente

DOSSIER IRONIE, Antoine Bernhard | Partout, des groupes militants de gauche radicale patrouillent et sanctionnent d’un tombereau d’indignation tout écart au nouveau politiquement correct. Cela donne lieu à des polémiques qu’il est coutume désormais d’appeler «woke». Certes minoritaires, elles ne sont pas pour autant innocentes. Car, toujours plus nombreuses, elles font partie d’un projet politique dont il est important de comprendre la tactique. Analyse.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

L’écomodernisme, une intéressante piste pour une écologie joyeuse

Le Regard Libre N° 74Jonas Follonier

Il n’y a pas qu’une seule écologie politique. Le fait de nous le rappeler est l’un des grands mérites du nouveau livre de Luc Ferry, Les Sept Ecologies, publié aux Editions de l’Observatoire. Le philosophe français distingue tour à tour les effondristes, les alarmistes révolutionnaires, les décoloniaux, les écoféministes, les animalistes, les réformistes et les écomodernistes, approche dont l’auteur se fait le défenseur.

Lire l’éditorial (en libre accès)

Un nouvel antisémitisme au double visage

Le Regard Libre N° 38 – Jonas Follonier

«Dans le populaire 19e arrondissement de Paris, les juifs en font l’amer constat: leur vie quotidienne a bien changé.» Voilà comment débute le nouveau reportage de l’hebdomadaire français Le Point, publié le 6 avril dernier, très instructif sur ce phénomène plus que préoccupant. L’antisémitisme, perpétuelle plaie qui n’en finira pas de souiller l’histoire de l’humanité, est bien vivant, et son nouveau visage est double: islamique et d’extrême gauche.

Continuer la lecture de Un nouvel antisémitisme au double visage

François Mitterrand, prince de l’ambiguité

Le Regard Libre N° 26 – Nicolas Jutzet La vie du Charentais de la Nièvre est assurément romanesque, faite d’intrigues et de manœuvres machiavéliques. Il laisse une image brumeuse, avec des zones d’ombres vite oubliées par ceux qui, aujourd’hui encore, parviennent à s’enorgueillir d’être mitterrandistes. Une constante apparaît: son action est inlassablement guidée par une … Continuer la lecture de François Mitterrand, prince de l’ambiguité

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement