Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Infantilisation: à qui la faute?
Société

Analyse

Infantilisation: à qui la faute?4 minutes de lecture

par Matthieu Levivier, Paris
0 commentaire

«Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas», «Mangez cinq fruits et légumes par jour», «Hydratez-vous», etc. Entre sollicitude et injonction, notre infantilisation quotidienne modifie en profondeur nos comportements. L’Etat est-il le seul en cause?

Si l’on désigne par «infantilisation» la propension de l’Etat à traiter les citoyens comme ses enfants, il est clair que cette tendance tombe sous le coup d’une critique libérale voulant préserver les individus des tentacules du pouvoir. Dans son essai Infantilisation: cet Etat-nounou qui vous veut du bien, l’entrepreneur français Mathieu Laine s’y emploie sur plus de deux cents pages. Toutefois, une autre question se pose: le problème est-il purement extérieur aux individus? Réside-t-il seulement dans les rapports individus-Etat?

La faute à l’Etat?

Selon l’essayiste, le constat est clair: l’Etat ne cesse d’empiéter sur les li

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl