Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » «Les Physiciens»: l’art comme pare-feu éthique

«Les Physiciens»: l’art comme pare-feu éthique

par Enzo Santacroce
0 commentaire

L’actualité ukrainienne nous rappelle que la réalité de la guerre n’est de loin pas dépassée. Il y a un peu plus d’un mois, Vladimir Poutine a sonné le glas de l’espoir de voir l’Europe continuer de vivre en paix. Le président russe a, par ce biais, réactivé la crainte d’un affrontement où la puissance nucléaire serait mobilisée, ce qui aurait pour effet dramatique d’anéantir une bonne partie de l’Europe. Face à une menace pour l’heure hypothétique, il est bon de se rappeler que les scientifiques seront les acteurs de premier plan dans cette situation, en ce sens qu’ils devront, le cas échéant, éclairer les hauts dirigeants en leur rappelant les conséquences tragiques de l’utilisation d’armes de destruction massive. Friedrich Dürrenmatt, le génial dramaturge suisse, a affronté ce thème à sa manière dans sa pièce Die Physiker (Les Physiciens) en lui donnant une allure de fable atemporelle. Son message porte su

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl