Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Michael Hermann: «La campagne se sent infantilisée par les villes»
Suisse

Interview

Michael Hermann: «La campagne se sent infantilisée par les villes»

par Nicolas Jutzet
0 commentaire
Michael Hermann, politologue © Sotomo

Directeur de l’Institut Sotomo, Michael Hermann est l’analyste politique le plus influent de Suisse. Interview fleuve autour de son « baromètre ville-campagne » 2023, analysant les tensions qui traversent le pays.

Si la Suisse était un patient, Michael Hermann serait son médecin de famille. Le politologue ausculte, avec passion et modestie, les évolutions qui parcourent le pays. A coup de sondages et d’études, il permet d’en savoir davantage sur la composition sociologique et idéologique de la Suisse moderne. Les clivages évoluent au fil du temps: aujourd’hui, c’est le climat, la mobilité et l’immigration qui passionnent et divisent. Et demain? En route pour un voyage à travers la Suisse rurale et urbaine, ses débats et ses paradoxes.

Le Regard Libre: Est-ce que sur le plan géographique, le fossé entre la campagne et les villes existe en Suisse?

Michael Hermann: En Suisse, contrairement à l

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl