Archives par mot-clé : cinéma allemand

«Lara Jenkins»: l’exigence ordinaire

ARTICLE LONG FORMAT, Fanny Agostino | Dans l’univers élitiste des musiciens, l’austérité va-t-elle de pair avec l’exigence? Avec Lara Jenkins, Jan-Ole Gerster suit le quotidien d’une sexagénaire aigrie en quête de rédemption. Le jour de son anniversaire, son fils Viktor s’apprête à donner un récital afin de présenter ses nouvelles compositions. En froid avec sa progéniture – ou plutôt en gel intersidéral – cette marâtre décide d’acquérir la vingtaine de billets restants et se donne pour mission de les distribuer avant le début de l’événement. Les Jenkins seront-ils réconciliables?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

«Cœurs ennemis»: la justesse des sentiments

Les mercredis du cinéma – Thierry Fivaz & Virginia Eufemi

Hambourg, 1945. La guerre est finie, les Alliés tentent d’instaurer l’ordre dans une Allemagne qui n’est plus que cendres et débris. Les gens ont faim et les révoltes se succèdent, tandis que les corps sont encore chauds sous les décombres. 

Continuer la lecture de «Cœurs ennemis»: la justesse des sentiments

«Styx»: parabole humaine

Les mercredis du cinéma – Alexandre Wälti

Le nom d’un point de passage vers les enfers de la mythologie grecque est le titre du troisième long-métrage de l’autrichien Wolfgang Fischer. L’affiche officielle le résume bien: le spectateur plonge dans le fracas des eaux et n’en revient pas indemne. Rike, médecin urgentiste allemande, entreprend un voyage en solitaire dans son voilier vers l’île sauvage de l’Ascension, au large de la Mauritanie. Styx souffre de certaines longueurs inévitables, mais le réalisateur utilise le silence comme un véritable outil dramatique.

Continuer la lecture de «Styx»: parabole humaine

«Luz» vous a-t-il hypnotisés?

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Jonas Follonier

Expérimental de part en part, Luz en aura perturbé plus d’un. Il s’agit d’un film de fin d’études, réalisé par Tilman Singer, qui a été présenté au festival international du film de Berlin avant d’être projeté au NIFFF en première suisse. Il met en scène une protagoniste portant le même nom que le film et sujette à une forme de démence. L’essentiel du long-métrage se passe dans une salle d’interrogatoire où des médecins l’hypnotisent pour lui retirer des informations sur son passé pour le moins cabossé.

Continuer la lecture de «Luz» vous a-t-il hypnotisés?