Archives par mot-clé : politique américaine

Pour en finir avec l’hystérie anti-Trump

BILLET D’HUMEUR, Antoine Bernhard | Dès 2016, toute la presse – ou presque – a fait de Trump son nouveau bouc-émissaire. On déclarait à l’envi qu’il avait «volé» l’élection américaine, qu’il était illégitime et que les Etats-Unis entraient par sa faute dans la période la plus sombre de leur histoire. Quatre ans plus tard, la situation n’a guère changé: l’anti-trumpisme forcené est la seule opinion politiquement correcte. Toute remise en question du discours majoritaire est méprisée, aussitôt associée à l’extrême droite ou au complotisme. Il est temps de renoncer à cette facilité d’esprit.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Du «nous» au «moi»: le suicide de la gauche américaine

ARTICLE LONG FORMAT, Antoine Bernhard | Pour comprendre l’idéologie régnant actuellement dans certaines universités, il convient de se pencher sur l’histoire récente des Etats-Unis, où cette idéologie est née. En 2017, l’énigmatique Donald Trump prêtait serment pour quatre ans à la tête de la première puissance mondiale. Aujourd’hui, l’heure est au bilan. Si tous les médias s’accordent pour décrier les politiques désastreuses de Trump, peu sont ceux qui analysent le contexte qui a permis le triomphe d’un nouveau populisme américain. Trente années pendant lesquelles la gauche s’est repliée sur un idéal de plus en plus individualiste et antirépublicain, au mépris de la nécessité d’une vraie vision politique. C’est ce que l’intellectuel de gauche et professeur à Columbia University Mark Lilla a analysé dans son livre «La gauche identitaire» paru en 2018.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Trump n’a pas été une erreur de l’histoire

ARTICLE LONG FORMAT, Clément Guntern | Maintenant que le mandat de Donald Trump touche à sa fin, la question se pose: que laissera-t-il en héritage à l’histoire de son pays? Sa personnalité et ses actions politiques ont certes choqué ou impressionné, mais il ne perpétue pas moins une tendance présente depuis longtemps: la désunion nationale et le déclin international des Etats-Unis.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Les racines de la polarisation politique américaine

ARTICLE LONG FORMAT, Clément Guntern | Celle que l’on surnomme la première des démocraties, celle dont on a si longtemps loué les mérites et la vigueur, semble aujourd’hui à bout de souffle. Le «débat» chaotique entre Joe Biden et Donald Trump en témoigne. Les racines du mal sont si profondes qu’il serait injuste d’imputer la situation actuelle à tel ou tel président. C’est à la société américaine dans son ensemble de régler le mal qui la ronge: la polarisation rampante.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Freedom»: la liberté de rater sa vie à l’américaine

Les bouquins du mardi – Edition spéciale «Les coronarétrospectives de la littérature» – Lauriane Pipoz

En 2011, dix ans après Les Corrections, Jonathan Franzen écrivait Freedom. Sur la même veine que le premier, ce roman retrace la vie d’une famille américaine à la fin du XXe siècle, en l’étudiant à travers le contexte politique et les erreurs qu’elle a commises. A la différence près que nous avons ici affaire à un trio: Patty Berglund, son mari Walter Berglund et Richard Katz, le meilleur ami de ce dernier. Autrement dit, Patty, «le type super qu’elle avait épousé et le type sexy qu’elle n’avait pas épousé».

Lire la critique

Vincent Heidelberg: «On explore l’espace pour mieux connaître la Terre et savoir comment la préserver»

ENTRETIEN LONG FORMAT, Nicolas Locatellil | Vincent Heidelberg, que personne ne connaît sous ce nom et que nous appellerons par son pseudo Twitter «Vicnet» (@AstroVicnet), s’est fait connaître sur YouTube grâce à ses talents de vulgarisateur scientifique en créant la chaîne «Stardust». Cette chaîne YouTube, à l’heure où ces lignes sont écrites, totalise 221’048 abonnés. C’est à l’occasion du cinquantenaire des premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong et Buzz Aldrin que nous rencontrons ce vidéaste et parachutiste captivé par l’espace et les avions.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Les vices de Dick Cheney en gros plan

Les mercredis du cinéma – Lauriane Pipoz

Dick Cheney est un homme de l’ombre: par une suite de stratagèmes, cet homme du fin fond du Wyoming parvient à se hisser silencieusement à la place de vice-président en 2001. Tirant les ficelles derrière un George W. Bush complètement à côté de la plaque, il veut à tout prix envahir l’Irak. Les attentats du 11 septembre lui en offriront l’opportunité.  

Lire la critique

L’unilatéralisme et les dangers de la méthode Trump

Le Regard Libre N° 42 – Clément Guntern

Depuis les débuts de la politique étrangère des Etats-Unis sous l’ère Trump, un terme est revenu sur le devant de la scène: l’unilatéralisme. Celui-là même que le système international avait tenté de réduire et qui tend à reprendre sa place alors que les défis de notre monde globalisé pressent.

Continuer la lecture de L’unilatéralisme et les dangers de la méthode Trump

Daniel Warner: «Trump n’a aucun sens de l’histoire ou du droit»

Le Regard Libre N° 39 – Clément Guntern et Diego Taboada

Politologue américano-suisse, vivant en Suisse depuis quarante ans, Daniel Warner a enseigné dans de prestigieuses universités et collaboré avec plusieurs organisations internationales. Toujours très critique et clairvoyant envers son pays natal, il est régulièrement consulté par les médias internationaux sur la politique américaine. Le Regard Libre l’a rencontré pour parler du président Trump et de son impact sur le monde après un an et demi de présidence.

Continuer la lecture de Daniel Warner: «Trump n’a aucun sens de l’histoire ou du droit»

Charlottesville: et si Donald Trump avait raison?

Le Regard Libre N° 31 – Jonas Follonier

Le 12 août dernier, en Virginie, une femme de 32 ans est décédée après avoir été renversée par une voiture fonçant volontairement dans la foule de manifestants anti-racistes parmi lesquels elle se trouvait. Ce groupe était venu montrer son opposition au rassemblement de plusieurs organismes de la droite dure américaine, dont les néonazis, les suprématistes blancs et le Ku Klux Klan.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)