Archives de catégorie : Philosophie

Ce que fait la poésie

Le Regard Libre N° 54 – Giovanni F. Ryffel

Poésie moderne. Incompréhensible? Et si un auteur vieux de mille cinq-cents ans nous donnait la possibilité de recevoir les dons élargis par Baudelaire ou Bonnefoy? Voici quelques éléments de réflexion sur le sens de la parole poétique à partir d’Augustin d’Hippone.

Lire l’article
Publicités

Michel Siggen: «La philosophie est bel et bien devenue folle»

Il fait partie de ces aristotéliciens réalistes investis dans leur recherche de la vérité. Ces professeurs engagés philosophiquement, qui n’entrent pas dans la mollesse ambiante de ceux qui se contentent de présenter une théorie donnée et sa théorie adverse, en laissant le soin aux étudiants de choisir laquelle est la plus juste. Face à l’intransigeance et à la rigueur de ces maîtres, les élèves ne peuvent que réfléchir à leur tour. Par rébellion et par admiration. Par imitation et par innovation. Michel Siggen fut mon professeur de philosophie au lycée et nous nous retrouvons aujourd’hui sur beaucoup de thématiques. Le semestre dernier, il a consacré son cours à La philosophie devenue folle, un ouvrage paru en 2018 aux Editions Grasset. Son auteur, Jean-François Braunstein, s’attaque aux théories actuellement à la mode sur le genre, l’animal et la mort.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Philovision» à Vidy, une parodie réussie mais incomplète

Article inédit – Ivan Garcia

Annoncé comme le premier grand événement de cette saison théâtrale à Vidy, le concours européen de la chanson philosophique des artistes lausannois Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre entend mettre en musique la philosophie sur le plateau et susciter ainsi la pensée critique. Vendredi dernier, Le Regard Libre y a assisté et, bien que le spectacle soit un chef-d’œuvre de la mise en scène, la pensée semble peu présente, voire absorbée par la forme de la performance; dès lors, on ne peut s’empêcher de se demander parfois, à l’instar de la chanson des Pixies: Where Is My Mind?

Lire l’article grand format

Les faux récits du progressisme et du nationalisme

Enthousiasme: ne seras-tu plus qu’une vague d’émotions débiles? N’allumeras-tu plus le feu de l’intelligence pour nous pousser à la découverte de notre destin? La modernité est finie et avec elle les grandes visions du monde qu’elle proposait. Que reste-t-il alors?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

L’autre et sa différence

Le Regard Libre N° 52 – Giovanni Ryffel

Sommes-nous sûrs de vouloir de cette fabuleuse rencontre avec l’autre «en tant qu’autre»? Force est de constater que nous nous engageons bien souvent sur cette notion d’altérité. Le but est positif: favoriser la fraternité, la non-violence. Pourtant, la notion d’altérité est loin d’être facile. Avant d’animer une discussion politique à coup de chaises rompues sur le dos, cherchons de voir si on ne peut pas mettre en lumière quelques paradoxes qui, nous l’espérons, seront l’occasion de réflexions plus attentives.

Lire l’article grand format

La machine à frustrations

Le Regard Libre N° 51 – Giovanni F. Ryffel

Gagne-t-on du temps à être impatient? Les algorithmes développés pour comprendre les queues sur les autoroutes semblent dire que non; certains chefs d’entreprise semblent dire que oui. Si d’un côté l’impatience est spontanément reliée au gain de temps, de l’autre côté elle recèle des liens profonds avec notre perception de nous-même et du monde, qui ne relèvent pas que de la psychologie.

Lire l’article grand format

Des toilettes non genrées? Allons donc!

Le Regard Libre N° 51 – Danilo Heyer

Ce mercredi 22 mai, Jonas Follonier, rédacteur en chef de la présente revue, partageait sur les réseaux sociaux la photo de la porte des toilettes pour hommes de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel. Sur cette porte figurait une petite affiche masquant le logo masculin et indiquant que «les toilettes avaient été libérées du genre parce que les sigles hommes-femmes affichées sur les toilettes oppressent une partie de la population universitaire». A l’origine de cette action, le «collectif UniNE pour la grève des femmes* et féministe», qui «appelle au boycott de ces codes stéréotypés et moyenâgeux».

Lire la suite de l’article

Que se cache-t-il derrière les rides d’une ville ?

Le Regard Libre N° 50 – Giovanni F. Ryffel

La beauté est promise par les agences touristiques comme un baume qui apaise les névroses d’une vie de bureaux frénétiques, de repas rapides et de stress. Les vacances sont alors la seule lumière qui pointille la vie contemporaine: elles sont presque la goutte exiguë que demande le riche fini en enfer. Mais ce divertissement que l’on promet lorsqu’on visite Porto, Split ou Venise nous permet-il de véritablement goûter la beauté espérée? Et si nous nous désaltérons avec cette eau, que va-t-on laisser à ceux qui ont grandi auprès de cette source?

Lire l’article grand format

La philosophie? Une, indisciplinée, sans art ni part

Le Regard Libre N° 49 – Giovanni F. Ryffel

Dans l’ère du triomphe de la technologie, on aime les spécialisations. On en vient presque à faire coïncider le bonheur au fait d’être le seul expert d’une discipline, même si c’est celle du Cube de Rubik. Dans ce contexte, la philosophie semble être désœuvrée: elle qui enseignait comment se poser des questions sur toutes les autres disciplines, n’est-elle donc rien de plus qu’un discours vague portant un peu sur tous les sujets et donc, au final, un peu sur rien? Devrait-elle, alors, trahir sa vocation initiale pour devenir une discipline spécialisée parmi les autres, comme c’est déjà le cas dans maintes universités?

Lire l’article

Les intellectuels, on va s’éclater!

Le Regard Libre N° 48 – Giovanni F. Ryffel

Le monde des scientifiques et celui des humanistes: deux mondes séparés? Les premiers ignorent souvent d’être des intellectuels malgré eux, comme le disait Sartre, tandis que les seconds sont facilement réduits à la seule catégorie de «littéraires», comme si les autres disciplines n’existaient guère. Mais comment en est-on arrivé là? Cette distinction est-elle la seule possible?

Lire l’article