Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Metin Arditi: «Dans tous mes livres, j’ai cherché l’estime de mon père»

Metin Arditi: «Dans tous mes livres, j’ai cherché l’estime de mon père»

par Le Regard Libre
0 commentaire

Le Regard Libre N° 37 – Jonas Follonier

Connu pour ses nombreux engagements dans le milieu culturel, Metin Arditi est devenu depuis quelques années l’un des écrivains les plus importants de Suisse. L’auteur d’origine turque séfarade nous a ouvert les portes de son domicile, à Genève, pour une discussion autour de son dernier roman, Mon père sur mes épaules (2017), paru aux Editions Grasset. Un entretien où nous parlons notamment d’un des fils rouges de son œuvre: le rapport au père.

Le Regard Libre: Dans votre ouvrage Mon père sur mes épaules, vous racontez l’épisode marquant où l’une de vos deux filles atteint l’âge de sept ans. Vous écrivez: «Soudain je compris de quoi, à son âge, j’avais été privé. Je fus anéanti.» Est-ce le point de départ de ce livre?

Metin Arditi: Dans la question de savoir s’il faut condamner Pâris et Hélène du fait que leur amour a déclenché la guerre d

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl