« Avengers : Infinity War », un blockbuster qui mise sur l’humour

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« La balance de l’univers penche vers l’équilibre. »

Thanos est le méchant. Il veut la puissance suprême ; il a un but. Ce monstre traverse l’univers pour rassembler sur le mythique Gant de l’Infini les six Pierres d’Infinité : celles du Pouvoir, de l’Espace, de la Réalité, de l’Ame, du Temps et de l’Esprit. Par tous ces attributs, Thanos deviendra assurément un dieu, et même le plus fort. Fins égoïstes ? Non. Le dit méchant est mû d’une grande compassion vis-à-vis de la pauvreté dans le monde.

Prenant conscience du manque de ressources pour une population en augmentation, il décide d’éliminer arbitrairement une personne sur deux pour que « les nouveau-nés aient le ventre plein. » Mais les Avengers se réunissent pour empêcher le génocide, associés au Docteur Strange, aux Gardiens de la Galaxie et au peuple Wakanda. La mission est ardue ; elles coûtera des pertes, des sacrifices et du sang.

Le méchant tout en compassion

Les frères Russo posent une vraie thématique pour leur film. A l’heure où les utopies écologistes atteignent les esprits les plus brillants, la question de la surpopulation et les solutions envisagées pour la combattre de manière radicale sont les bienvenues pour susciter une réflexion philosophique de fond. Néanmoins, comme chacun le sait, les Américains sont spécialistes en ce domaine, au point d’en devenir nauséabonds par la masse de films aux sujets apocalyptiques souvent ridicules qu’ils livrent.

La figure de Thanos porte en elle cependant quelque chose de profondément intéressant et pertinent. Elle est emplie d’une compassion honnête. En principe, lorsque les scénaristes veulent donner de la complexité à leur personnage du méchant, ils puisent davantage dans une psychologie marquée par la souffrance ; animée notamment par le désir malsain de vengeance face au monde. Chez Thanos, il y a le témoignage par les images d’une étonnante tendresse mêlée d’un projet politique considéré comme salutaire pour l’équilibre de l’univers.

L’humour chez Marvel

Les différents héros qui le combattent ont aussi, toute proportion gardée, une certaine complexité qui leur évite d’être totalement sans intérêt. Toutefois, ils plaisent surtout par leur sens de l’humour. Marque de fabrique des studios Marvel. C’est sans doute la principale ligne de démarquage entre ceux qui aiment Avengers et ceux à qui ces films font simplement pitié. Non seulement la salle est bien remplie, mais à plusieurs reprises elle éclate en rires malgré la gravité du propos à l’écran.

Division des avis : d’aucuns apprécient la ponctuation d’humour à travers les cris et les explosions, d’autres l’abhorrent, la trouvant prétentieuse et mal placée. Objectivement parlant, l’humour du style Marvel est l’un de ses principaux attributs. Les remarques, réponses, situations d’absurdes ou comiques de gestes sont plutôt intelligents et bons. Malgré tout, ils en deviennent lassants par leur aspect répétitif et leur intonation toujours nonchalante, se donnant des airs cools, qui ont des limites.

Sans surprise, un blockbuster

Du côté de la tonalité générale du film, sans surprise, le spectateur est face au blockbuster le plus classique. Et même s’il y a de l’humour ainsi qu’une complexité plus accentuée du méchant, les artifices du genre ne manquent pas au rendez-vous. Historiettes d’amour, guerres, explosions, petites phrases touchantes avant de mourir, esprit d’équipe, courage, force surhumaine, hurlements de gloire par-ci, cris de douleur par-là, et bla bla bla. Enfin, vous connaissez la chanson.

Et, évidemment, les sons incessants sont à casser les oreilles ; les images du numérique le plus exagéré, à abrutir les yeux. Mais enfin, le spectateur sait à quoi il aura affaire en achetant son billet pour ce genre de films. S’il veut du divertissement banal et sans aucune esthétique – parlons directement d’une profonde laideur de la photographie –, il sortira satisfait de la projection d’Avengers : Infinity War.

« On arrive au dénouement maintenant. »

Ecrire à l’auteur : loris.musumeci@leregardlibre.com

Crédit photo : © Marvel Studios

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s