Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Caspar David Friedrich, le pinceau du romantisme philosophique
Arts visuels

Analyse

Caspar David Friedrich, le pinceau du romantisme philosophique8 minutes de lecture

par Olivier Meuwly
0 commentaire
Caspar David Friedrich, «Le Voyageur contemplant une mer de nuages» (huile sur toile, 1818)

Caspar David Friedrich, dont la mémoire est célébrée cette année, hisse la nature, ce grand Tout dont l’humain n’est qu’un maillon, au rang de contrepoids au rationalisme triomphant. Il se révèle un penseur de cet antagonisme fondateur de notre modernité.

L’année 2024 signera le 250e anniversaire de la naissance du peintre allemand Caspar David Friedrich. Le natif de Greifswald, au bord de la mer du Nord, est aujourd’hui une célébrité. Plusieurs expositions ont posé les jalons d’une année jubilaire chargée. L’une a eu lieu à Winterthour, à la Fondation Reinhart, et a fermé ses portes à la fin novembre. L’artiste est considéré comme le peintre de la nature. Car qui d’autre que lui pourrait mieux que quiconque nous guider dans notre compréhension moderne de la nature et de ses mystères?

Friedrich fascine l’ère moderne depuis la fin du XIXe siècle lorsque, oublié depuis longtemps, il

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl