Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » MC Roger: c’est rare d’être aussi bonnard
Arts vivants

Critique

MC Roger: c’est rare d’être aussi bonnard

par Quentin Perissinotto
0 commentaire
MC Roger remonte sur scène © Alexiane Hildbrand

C’est dans un théâtre clandestin en plein cœur de Neuchâtel que David Charles, de son vrai nom, a inauguré son troisième seul en scène. Mêlant performance musicale et stand-up, Qu’est-ce que j’ai fait pour en arriver là? est aussi détonnant qu’intimiste.

Si David Charles, alias MC Roger, continue de faire le show grâce à son panache de trublion, il a particulièrement voulu se dévoiler de manière plus personnelle dans ce nouveau spectacle. L’humoriste évoque ainsi tour à tour sa vie de famille recomposée, son quotidien de père de trois enfants, ses petites galères ménagères et ses grandes galères d’artiste. Avec une autodérision totale, il revient sur sa carrière, de ses premières scènes auréolées de gloire comme danseur breakdance à celles des réseaux sociaux, affublé de sa chemise rouge d’armailli. La bonne humeur fuse, ainsi que les fausses excuses.

A distance de soi, mais proche du public

Il n’a fallu que quelques secondes – celles d’un générique à l’egotrip explosif – pour que David Charles se mette une salle à la configuration décontractée dans la poche! Pendant un peu plus d’une heure, on se laisse emporter par l’énergie joviale et les gesticulations de mime sous LSD d’un MC Roger cavalcadant de gauche à droite dans son plus beau training… à motifs fromagers! Et devant ces joyeuses pitreries, on rit beaucoup et de bon cœur.

NEWSLETTER DU REGARD LIBRE

Recevez nos articles chaque dimanche.

Un sentiment renforcé par l’ambiance à la bonne franquette d’une représentation crash test, car si le personnage se trouve parfaitement maîtrisé, le spectacle est lui encore en rodage! Ces trois dates au théâtre Tais-toi préfigurent donc une prochaine tournée, encore secrète. Mais loin de donner une impression bâclée ou inachevée, cela fait plutôt flotter dans le théâtre un vent de convivialité. Une soirée aux airs de grande déconnade entre amis qui fait un bien fou!

Ecrire à l’auteur: quentin.perissinotto@leregardlibre.com

Vous venez de lire un article en libre accès. Débats, analyses, actualités culturelles: abonnez-vous à notre média de réflexion pour nous soutenir et avoir accès à tous nos contenus!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl