Pas de dénouement pour l’affaire Maddie

Le Netflix & chill du samedi – Alissa Musumeci

Combien de parents profitent de laisser les enfants se reposer tranquillement dans leur chambre pour profiter au mieux d’un souper en amoureux? Avec une magnifique vue sur la mer l’idée est encore plus attractive… et bien pour les McCann, ce qui celle qui devait être une soirée relax s’est littéralement transformée en cauchemar. Madeleine McCann, une jolie petite fille de trois ans, est portée disparue. C’est là que l’affaire remis au goût du jour par La disparition de Maddie voit le jour. Grâce aux témoignages exclusifs des parents de Maddie et des résidents de la région de Praia da Luz, la réalisation a réussi de manière précise, minutieuse et respectueuse à retracer toute l’histoire de 2007 à 2019.

L’histoire est évidemment prenante et touchante, les épisodes sont néanmoins trop nombreux. Triste à dire, mais quatre à cinq épisodes aurait suffi à raconter l’affaire. Le choix de dédier tout un épisode, donc une heure, au premier suspect devient lourd au fur et à mesure et perd malheureusement le spectateur. Point positif dans tout ça: chaque épisode se centre sur un détail précis ce qui permet de bien comprendre le contexte du drame et d’y voir clair sur certains aspects plus discrets de l’enquête.

Malgré toute l’atrocité dont est issue la série, la tendresse, l’émotion et l’amour sont aussi au rendez-vous. Pendant les jours qui ont suivi la disparition, tous les habitant de la ville ont partagé des photos de Madeleine, certains ont fait parvenir des mots d’encouragement aux parents qui, d’ailleurs, disent avoir été «contents» de voir une telle solidarité envers leur famille. Dans des moments comme celui-ci, même un simple regard bienveillant peut aider énormément.

Si les McCann n’avaient pas reçu un soutien aussi professionnel et intime, ils n’auraient pas affronté ce drame avec autant de force. Ils se sont sentis écoutés et compris. Il y a un détail qui m’a impressionné dans le comportement des parents de Maddie: lors de chaque interview, ils s’adressaient toujours aux ravisseurs de leur fille directement. Ils n’ont jamais adopté une attitude agressive; ils n’ont pas même souhaité du mal aux criminels. Mais seulement qu’on leur rende leur enfant…

Le 18 juin dernier, cette enquête est revenue dans l’actualité. La police allemande a annoncé qu’elle soupçonne un homme de quarante-deux ans au lourd casier judiciaire; ils pensent cependant que Maddie est malheureusement décédée. Malgré ses nombreux rebondissements, l’affaire reste incomplète, il reste des questions sans réponses, ce qui est très frustrant.

Ecrire à l’auteure: alissa.musumeci@leregardlibre.com

Crédit photo: © Netflix

Laisser un commentaire