Tous les articles par Aude Robert-Tissot

Quand la peur de la science se cristallise dans l’art

L’art et la science sont un couple de longue date et leur relation est le théâtre d’enrichissements mutuels. Après la fascination des artistes pour l’électricité et les ondes durant le XIXe siècle, c’est au tour du nucléaire de faire l’objet de leur préoccupation après la Seconde Guerre mondiale. Revenir sur les relations tumultueuses entre art … Continuer la lecture de Quand la peur de la science se cristallise dans l’art

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

L’écho des voix retrouvées «Des sirènes» de Colombe Boncenne

Les bouquins du mardi – Aude Robert-Tissot

Colombe Boncenne nous entraîne de la proximité touchante d’une chambre d’hôpital à un petit appartement où une jeune documentariste accueille sa mère malade. Petit à petit, tel l’écho du chant d’une sirène, les décors s’élargissent allant des souvenirs lointains de vacances et d’agressions au paysage sombre d’un lourd secret de famille. Un traumatisme qui se heurte contre le mur qu’est l’histoire de l’héroïne. L’écho se retourne alors contre l’héroïne pour la contraindre au silence, jusqu’à ce qu’elle rencontre des sirènes qui s’allient pour chanter avec elle.

Lire la recension (en libre accès)

Oui, il existe un art suisse

Le Regard Libre N° 85 – Aude Robert-Tissot Dossier «La Suisse, définition» L’art «en» Suisse, c’est bien ce que Christine Salvadé a cru entendre lorsque le rédacteur en chef de Heidi.news l’a contactée pour un nouveau projet. Il faut dire que l’intitulé «art suisse» ne fait pas l’unanimité. Après le titre provocateur «L’art suisse n’existe … Continuer la lecture de Oui, il existe un art suisse

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

De l’art et du mystère en RDA

Les bouquins du mardi – Aude Robert-Tissot

Sophie Pointurier présente son premier roman, La femme périphérique. Il est question d’un couple d’artistes iconiques: Petra Wolf, enseignante en arts plastiques en Allemagne de l’Ouest et son mari, Peter, artiste peintre fuyant l’Est. RDA, RFA, Stasi, ce roman nous permet de revisiter l’histoire – pas si lointaine – de ce pays communiste de l’après-guerre et de ses artistes. Une énigme qui tient le lecteur en haleine tout au long du roman, à savoir la disparition mystérieuse du peintre Peter Wolf.

Lire la recension (en libre accès)

Quand l’art contemporain s’adonne à sa propre satire

DOSSIER IRONIE, Aude Robert-Tissot | Un centre d’art contemporain imaginaire? Serions-nous, une fois de plus, victimes d’une supercherie de l’époque? Absolument pas. C’est le concept très sérieux du Kunsthausneverland. Un centre d’art contemporain en tant que tel, dirigé par un collectif d’artistes proposant une réelle programmation. La spécificité? C’est sur la toile, plus précisément sur Instagram, que se déroulent les expositions. Réflexion autour d’un espace innovant qui développe une satire profonde de l’art contemporain en usant de photomontages en forme de pied de nez aux internautes.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Julia Kerninon touche-t-elle vraiment la terre ferme?

Les bouquins du mardi – Aude Robert-Tissot

La jeune auteure française vient de sortir un nouveau livre sur la maternité, Toucher la terme ferme, aux Editions L’Iconoclaste. Une autobiographie intime, sincère et courageuse. Le tourbillon d’émotions qu’est la maternité apparaît toutefois comme un sous-sujet face à l’importante place de ses émois amoureux. L’impudique Toucher la terre ferme suscite autant l’admiration qu’un certain agacement.

Lire la recension (en libre accès)

Coghuf, l’artiste qui danse sur le «Röstigraben»

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Coghuf, de son vrai nom Ernst Stocker, est l’un des peintres suisses majeurs du XXe siècle. Et pourtant, le premier ouvrage retraçant l’entièreté de son œuvre vient seulement de paraître. Au-delà de l’indéniable importance d’une monographie consacrée à un tel artiste pour l’histoire de l’art, elle a la particularité d’avoir été pensée sans barrières, à l’image de la réception de l’œuvre de l’artiste. Que l’on soit du côté de Bâle, sa ville natale, ou des Franches-Montagnes, sa région d’adoption, tout le monde est unanime: Coghuf a été oublié et son œuvre mérite d’être remise en lumière. Chose faite, grâce à un travail de grande ampleur rendu possible par l’expertise du directeur de l’ouvrage, le docteur en histoire de l’art Yves Guignard, complété d’une approche novatrice quant au bilinguisme de l’ouvrage.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

«XXL»: une exposition multisensorielle

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | XXL, le dessin en grand est l’exposition du moment au Musée Jenish de Vevey. Jusqu’au 27 février, plongez dans un univers en noir et blanc et coloré, de fusain, de pastel, d’encre et de graphite, de hachures, d’effleurements et de pointillisme au sein d’œuvres tantôt planes, tantôt tridimensionnelles. Une visite multisensorielle grâce au grand format et à une balade musicale.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Sylvain Tesson: Un été «pluvieux» avec Rimbaud

Les bouquins du mardi – Aude Robert-Tissot

Un été avec Rimbaud est un livre de mouvement et de poésie, c’est l’œuvre et la vie de Rimbaud, mais c’est surtout du Tesson. Pour cet aventurier, le voyage est toujours un très bon prétexte pour écrire. Et c’est bien mieux encore lorsqu’il s’agit d’arpenter les traces d’un des plus grands poètes de la langue française! En route.

Lire la critique (en libre accès)

Van Gogh mis au service du marketing de l’expérience

ARTICLE LONG FORMAT, Aude Robert-Tissot | Van Gogh fait partie des artistes dont l’œuvre et la vie fascinent tous les publics. Inconnu de son vivant, son succès a pourtant été fulgurant après sa mort et son génie a été reconnu à large échelle, le plaçant comme l’un des plus grands artistes de tous les temps. Aujourd’hui, c’est au tour des expositions immersives multimédia d’utiliser l’œuvre et le mythe de l’artiste maudit, pour nous vendre du sensationnel: bienvenue dans le marketing de l’expérience.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)