Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Quand la peur de la science se cristallise dans l’art

Quand la peur de la science se cristallise dans l’art

par Aude Robert-Tissot
0 commentaire
peur de la science

L’art et la science sont un couple de longue date et leur relation est le théâtre d’enrichissements mutuels. Après la fascination des artistes pour l’électricité et les ondes durant le XIXe siècle, c’est au tour du nucléaire de faire l’objet de leur préoccupation après la Seconde Guerre mondiale. Revenir sur les relations tumultueuses entre art et science au XXe siècle dans un ciel chargé de nuages en champignon, nous permet d’avoir un certain recul sur cette peur de l’arme nucléaire, si tristement d’actualité.

Depuis la Renaissance, la production artistique est inséparable de la médecine et de l’observation de la nature. L’ouverture et la curiosité intellectuelle sont peut-être les principales dispositions que partagent artistes et scientifiques. Leur relation, celle d’un couple de longue date, se base sur des valeurs communes, comme la volonté de mieux percevoir le monde et de mieux en disposer

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl