Archives par mot-clé : Angele

De «ANGÈLE» à Angèle et vice-versa

Article inédit – Kelly Lambiel

Après Brol, l’album qui l’a fait connaître du grand public en 2018, Angèle est de retour trois ans et quelques confinements plus tard avec Nonante-cinq. Plus personnel, intimiste même, il s’accompagne d’un documentaire sobrement intitulé ANGELE, paru sur Netflix à peine deux semaines avant la sortie de l’album; l’occasion pour la chanteuse de nous le raconter et de se (la) raconter?

Lire la critique (en libre accès)

«Annette» (d)étonne

Les mercredis du cinéma Kelly Lambiel

Après neuf ans d’absence, Leos Carax ouvre le 74e Festival de Cannes avec un véritable feu d’artifice. Annette, son sixième long-métrage, porté par Marion Cotillard et Adam Driver, est en quelque sorte à son image: avant-gardiste et poétique pour certains, grotesque et ennuyeux pour d’autres. A mi-chemin entre la comédie musicale tragique, sombre, et l’opéra rock excentrique, lumineux, il possède en tout cas le mérite de ne pas laisser indifférent.

Lire la critique (en libre accès)

Lettre à Angèle

Le Regard Libre N° 65Loris S. Musumeci

Dossier spécial «Génération Angèle»

Et puis à quoi bon, je suis tellement seul devant mon écran… Mais je vous écris quand même. Quelques mots qui sortent, sans savoir s’ils atteindront un jour la femme qui les a inspirés. Angèle, je vous suis depuis plus d’une année. Depuis que j’ai découvert à la radio une chanson qui aurait dû pourtant ne pas passer à la radio parce que vos mots ne sont pas très beaux… le 29 mai 2019 – comme quoi, si je me souviens de la date, ça veut dire que l’événement est de taille – mon ventre s’est allégé. J’ai tremblé. Mon cœur est parti en flemme.

Lire la suite de la lettre (en libre accès)

Angèle n’a (presque) rien pour elle

ARTICLE LONG FORMAT, JONAS FOLLONIER | C’est l’une des choses qui définissent Le Regard Libre: le plaisir que nous avons à faire entendre des voix discordantes, dans leur sincérité crue. Soit discordantes vis-à-vis de ce qu’on lit, qu’on entend et qu’on voit habituellement. Soit discordantes au sein même de la rédaction du magazine. Aussi, quand mon cher collègue Loris S. Musumeci, improbable admirateur d’Angèle, a essayé de me vendre un dossier sur cette artiste, j’ai aussitôt accepté. Et ce, pour une raison très simple: Angèle représente tout ce qui me rebute dans la variété française actuelle. J’étais également certain que l’amour de Loris pour la chanteuse, une fois couché sur papier, allait revêtir quelque singularité par rapport à celui de ses autres et nombreux amants. Peut-être mon analyse fondée sur un dégoût originel allait-elle déboucher, elle aussi, sur de l’original...

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Angèle, un ange aux anges

ARTICLE LONG FORMAT, LORIS S. MUSUMECI | La grande révélation de la musique francophone depuis 2018! Plus qu’une révélation, Angèle est un phénomène. Jeune blonde alliant la beauté à l’intelligence du haut de ses vingt-quatre ans, elle conquiert les cœurs de la jeunesse francophone. Et au-delà: son public commence à dépasser largement les générations Y et Z, et il n’est plus exclusivement francophone; son succès explosif à New York en décembre 2019 en témoigne. Angèle c’est dix-huit titres: paroles, musique et clips sous sa griffe. Des paroles qui touchent, des musiques qui restent, des clips qui surprennent, et une femme sublime qui séduit déjà tant, alors qu’elle n’est qu’à l’aube d’une ascension prometteuse.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)