Archives par mot-clé : Cinéma

«Searching»: les médias sur grand écran

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

Entre vidéos et photos souvenirs classées dans l’ordinateur, nous observons l’écran nous présenter la vie de famille des Kim, jusqu’au décès de Pamela Nam Kim (Sara Sohn). Le mari, David (John Cho), et sa fille Margot (Michelle La) (désormais sans sa mère, doivent faire face et continuer à vivre. Un soir, tout vient bouleverser à nouveau leurs vies. Continuer la lecture de «Searching»: les médias sur grand écran

« McQueen » : un magnifique documentaire intimiste

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

« La mode est une petite bulle et, parfois, j’ai juste envie de la faire éclater. »

Qui était Lee Alexander McQueen ? Alors que le nom ne provoquera aucun écho dans la mémoire de certains, il rappellera à beaucoup un couturier révolutionnaire, ayant transposé dans ses créations une énergie vitale habitée de violence, de sang, de traumatismes, et qui s’était ôté la vie en février 2010. Réalisé par Peter Ettedgui et écrit par Ian Bonhôte, le documentaire McQueen rend hommage et surtout justice à l’artiste complet que fut Lee Alexander McQueen.

Continuer la lecture de « McQueen » : un magnifique documentaire intimiste

« Le Cercle littéraire de Guernesey » : une île de littérature et d’amitié

Les mercredis du cinéma – Alexandre Wälti

Il y a la magie de la littérature. Celle qui emporte, fait voyager et touche. Celle qui, brillante comme un diamant cent carat, éveille l’imagination, l’intime éclat.

Le Cercle littéraire de Guernesey, c’est un peu ça, bien plus encore à la sortie du cinéma. Une histoire dont le nœud se noue durant l’occupation allemande, plus précisément sur l’île de Guernesey, et qui se dénoue dans l’intimité d’un cercle littéraire qui lit pour oublier le contexte belliqueux, pour rêver. Une histoire qui a lieu sur l’île du long exil de Victor Hugo.

Continuer la lecture de « Le Cercle littéraire de Guernesey » : une île de littérature et d’amitié

« Solo : A Star Wars Story »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Qi’Ra, je reviendrai, je reviendrai ! »

La planète Corellia est sale, industrielle, sombre et grave. Elle n’inspire aucune confiance ni bien-être. La vie y est triste et difficile. Han est encore bien jeune. Il vit sur cette planète, au service d’une mafia sordide qui s’exécute bêtement aux ordres du monstre Lady Proxima. Qi’Ra, sa compagne, partage cette condition misérable. Mais les deux jeunes ne sont pas au bout de leurs espoirs. Han parvient à tuer par une ruse spectaculaire Lady Proxima et fuit ses sbires avec Qi’Ra. Une fois arrivés au port d’embarquement, les deux réussissent à obtenir un billet pour quitter la planète grâce à une fiole de la très précieuse substance de coaxium.

Continuer la lecture de « Solo : A Star Wars Story »

« Plaire, aimer et courir vite »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« La vie est plus conne que les films, c’est tout. »

Les toits de Paris défilent sous le jour, puis sous le soir. Et rapidement, les plans de Jacques (Pierre Deladonchamps) et Arthur (Vincent Lacoste) respectivement défilent. Le tout accompagné des basses, puis des paroles de Massive Attack interprétant « One Love ». Jacques est écrivain. Il habite à Paris dans un appartement lumineux avec son fils qu’il appelle Loulou (Tristan Farge). Son voisin Mathieu (Denis Podalydès) est un proche avec lequel il partage quasiment l’entier de sa vie. Ensemble, ils s’occupent du petit Loulou. Jacques est homosexuel. Mathieu aussi. Mais les deux  ont trop de complicité pour être des partenaires sexuels ; ils sont meilleurs amis.

Continuer la lecture de « Plaire, aimer et courir vite »

« Le Chant des scorpions », ou les abîmes du désert du Rajasthan

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

« Piqûre de scorpion, morsure de serpent, elle écoute le poison. Et elle chante. Le mantra des scorpions. » Aadam

Des creux souples des dunes de l’immense espace désertique du Rajasthan s’élève un chant, lent. « Ô mon maître, entends ma prière », entonne Nooran (Golshifteh Farahani), accroupie au chevet d’un mourant piqué par un scorpion. Le village entier écoute, comme ensorcelé par la voix portée dans la nuit grâce au vent, part remuer les grains de sable beige et fin.

Un peu à l’écart, Aadam (Irrfan Khan) se lève, comme saisi par la beauté du chant et des traits fins de la guérisseuse. Lentement, il reprend place alors qu’à ses yeux monte une marée de larmes. Son compagnon de route, apparemment lassé de suivre la farouche Nooran, se montre insensible aux chants ancestraux qu’elle entonne sans crainte ni voile afin de guérir les hommes.

Continuer la lecture de « Le Chant des scorpions », ou les abîmes du désert du Rajasthan

« Mektoub, My Love : Canto Uno »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Tu poses en faisant la meuf mal à l’aise. »

Amin (Shaïn Boumedine) revient à Sète pour les vacances. Il y retrouve sa famille, ses amis et l’ambiance méridionale de la ville au bord de mer. Le jeune garçon a abandonné ses études de médecine à Paris. Il veut se consacrer à la photographie et au cinéma, pour lequel il prépare un scénario. Passionné dans sa nature et son regard tendre, il a soif de découvrir le monde, la vie, les sens. Toujours observateur, toujours innocent, il tombe dès son arrivée sur une union torride entre son cousin Toni (Salim Kechiouche) et Ophélie (Ophélie Bau), une amie d’enfance, somptueuse fille de berger. Amin ne peut s’empêcher de guetter par la fenêtre : le plaisir est trop grand, mais sa timidité et sa confusion aussi.

Continuer la lecture de « Mektoub, My Love : Canto Uno »

« Tomb Raider », le début de l’aventure

Les mercredis du cinéma – Nicolas Jutzet

Lara Croft, jeune femme resplendissante et motivée au possible, refuse d’admettre la mort de son père, disparu dix années plus tôt lors d’un voyage en Asie. Souvent absent, le paternel avait pourtant réussi à nouer une relation forte avec sa fille, qui peine aujourd’hui à faire le deuil. Quoi de plus logique, en l’absence d’enquête et de corps ?

L’héroïne, en conflit avec sa riche famille depuis lors, doit se débrouiller pour vivre et spécialement, pour payer les traites au club de boxe où elle peut expurger tant sa vitalité que sa haine. Un besoin indispensable. Car sans signature de sa part, l’héritage conséquent du père, le château familial et les nombreuses entreprises, sont coincées dans une attente désagréable pour l’ensemble des acteurs. Juridiquement la mort du père doit être validée par la signature de son héritière de sang.

Continuer la lecture de « Tomb Raider », le début de l’aventure

« The Passenger » : un air de déjà vu

Les mercredis du cinéma – Nicolas Jutzet

Le début du film nous laisse apercevoir la vie d’une famille américaine moyenne, avec son train-train quotidien. Les problèmes avec les enfants, le métro-boulot-dodo. Le pendulaire type, avec ses habitudes, ses connaissances dans le train. L’acteur principal incarne à lui-seul le rêve américain. Continuer la lecture de « The Passenger » : un air de déjà vu

À l’écoute du piano Clara Haskil

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

Le 7 janvier 1895, à Bucarest (Roumanie), naissait Clara Haskil. Démontrant une disponibilité pour la musique dès son plus jeune âge, elle deviendra la pianiste interprète des grands compositeurs tels que Brahms, Mozart, Schubert ou Scarlatti. Discrète de son vivant, c’est sa capacité d’interprétation qui a subsisté et s’est imposé grâce à un style unique, d’une pureté transcendant le concret pour s’occuper, sans artifices, de musique. La légende Haskil brûle encore d’un feu vif dans le monde musical, comme à Vevey où le concours international Clara Haskil décerne, parfois, un prix qui ne se mérite pas uniquement grâce à la technique mais surtout à l’interprétation même. À l’occasion de la 27ème édition, le réalisateur Pierre-Olivier François livre le portrait d’une femme à la vie mouvementée et au caractère indomptable.

Continuer la lecture de À l’écoute du piano Clara Haskil