Archives du mot-clé comédie

« Une dernière touche (Die Letzte Pointe) » de Rolf Lyssy : l’illusion dangereuse

Les mercredis du cinéma – Thierry Fivaz

Du haut de ses quatre-vingt-deux ans, le réalisateur zurichois Rolf Lyssy livre avec Une dernière touche (Die Letzte Pointe) une comédie aux motifs délicats, à savoir : la vieillesse, l’amour et la mort.

Lire la suite « Une dernière touche (Die Letzte Pointe) » de Rolf Lyssy : l’illusion dangereuse

« Place publique », une métaphore de Thierry Ardisson

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Castro (Jean-Pierre Bacri) est un célèbre animateur de télévision dont la notoriété commence à s’effriter à cause des années. Il est convié par sa productrice, Nathalie (Léa Drucker), à la pendaison de crémaillère de sa nouvelle demeure, à une trentaine minutes de Paris. Décor champêtre, brochette d’invités issus du gratin audiovisuel de la capitale : l’ambiance est aux festivités, mais aussi à la bien-pensance. Castro, misanthrope et réplique parfaite de Thierry Ardisson, fait contraste parmi tous ces bobos – dont son ex-femme. La soirée va alors s’enflammer sous fond de tensions sociales, professionnelles et familiales.

Lire la suite « Place publique », une métaphore de Thierry Ardisson

« Goodbye Grandpa ! »

Festival International de Films de Fribourg – Loris S. Musumeci

« Il aurait pu vivre plus longtemps, mais il a vécu pleinement. »

Le lit grince. Yoshiko et son petit ami se consacrent à de profonds exercices sexuels. Ils sont en sueur. Soudain, le téléphone sonne. La jeune fille s’interrompt pour aller répondre. Triste nouvelle. De la fenêtre, elle annonce à son père que « grand-père est mort. » De retour chez son compagnon, elle reçoit un « tu veux qu’on arrête ? » fort bienveillant.

Lire la suite « Goodbye Grandpa ! »

« Tout le monde debout » pour Franck Dubosc !

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Dans cette nouvelle comédie française, le célèbre Franck Dubosc incarne Jocelyn, un riche homme d’affaires menant une vie de Don Juan, et surtout de menteur. « Baiser en étant moi-même, ça ne me tente pas. » Voilà bien la philosophie de vie d’un homme plutôt ridicule et méprisable. Son meilleur ami Max (Gérard Darmon, excellent) ne manque d’ailleurs pas de le lui faire remarquer. « Tu es vraiment fou », dit-il, las, en écoutant les nouvelles histoires de ce manipulateur. La nouvelle idée de Jocelyn ? Se faire passer pour un paraplégique, afin de susciter la pitié et donc l’amour d’une autre handicapée. Celle-ci est incarnée par l’excellente Alexandra Lamy, qui dévoile ici tout son potentiel dramatique. Lire la suite « Tout le monde debout » pour Franck Dubosc !

« La Ch’tite famille » : un film pas très bo(o)n

Les mercredis du cinéma – Thierry Fivaz

Il y a dix ans de cela, à la même période, sortait dans les salles de l’Hexagone et de Suisse romande Bienvenue chez les Ch’tis (2008). Seconde réalisation de l’acteur et humoriste Dany Boon, cette comédie désormais bien connue racontait l’histoire d’un Français du Sud quelque peu affabulateur (Kad Merad) qui se voyait muter – pour son plus grand désarroi – à Bergues, petite ville située dans le Nord, et dans laquelle il rencontrait un Ch’ti au grand cœur (Dany Boon). Cette reprise du tandem antagoniste et l’alchimie qui se dégageait entre les deux comédiens rappelèrent immédiatement certains grands succès du cinéma populaire français – à l’image de La Grande Vadrouille (1966) – et demeure, sans doute, une des raisons de l’incroyable succès de ce film aux vingt millions d’entrées. Lire la suite « La Ch’tite famille » : un film pas très bo(o)n

« Brillantissime » n’est pas brillantissime

Les mercredis du cinéma – Clément Guntern

Angela nage dans le bonheur, lorsque le soir de Noël arrive. Dès lors, tout se précipite pour elle. Sa fille, adolescente, abandonne le foyer alors que le réveillon approche, tandis que son mari lui annonce qu’il la quitte. Pour couronner le tout, sa propre mère semble indifférente au sort qu’elle subit. Angela se réfugiera une fois de plus chez son psychologue avec lequel elle entretient une relation privilégiée. A partir de ce moment, elle essaiera de se reconstruire en s’appuyant sur son amie d’enfance et sur de nouvelles rencontres.

Lire la suite « Brillantissime » n’est pas brillantissime

« Jour J » ou l’honneur sauvé du cinéma comique français

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Une rubrique partenaire de Cinérevue, l’émission cinématographique de NeuchVox. Prochain direct : lundi 5 juin 2017, 20h30 – 21h00

« La jolie brune Juliette (Reem Kherici, ex-membre de la “Bande à Fifi”, révélée par Canal plus) a fondé avec sa copine Clarisse (Sylvie Testud) une entreprise qui organise des mariages (“Wedding planning”). Un soir, dans un bal costumé, Juliette drague Mathias (Nicolas Duvauchelle) et se le tape dans une calèche. Elle lui laisse sa carte de visite. Mais le lendemain, lorsque la copine de Mathias, la blonde Alexia (Julia Piaton, fille de Charlotte de Turkheim), tombe par hasard sur la carte, le jeune homme, pris de court, prétend qu’il voulait lui faire une surprise : il désire se marier avec elle. Alexia est folle de joie, mais Mathias va désormais devoir organiser un mariage qu’il ne souhaitait pas avec sa petite amie et sa maîtresse d’un soir… » (Les Inrocks)

Il y en a eu suffisamment, ces derniers temps, des comédies ratées servies par nos voisins cinéastes français. Jour J fait exception à la règle. Dieu soit loué ! L’honneur du cinéma comique français est sauf. Si ce second long-métrage de l’élégante Reem Kherici n’est pas un film qui restera dans les mémoires, il réussit néanmoins à faire rire de bon coeur, et c’est tout ce que l’on demande quand on va voir une comédie. Lire la suite « Jour J » ou l’honneur sauvé du cinéma comique français